Top 14

Grégory Lamboley (Stade toulousain): "Bordeaux est une équipe en pleine confiance"

A deux jours de recevoir Bordeaux-Bègles, le troisième ligne toulousain, Gregory Lamboley, analyse le jeu girondin et confie ses impressions concernant le groupe du Stade toulousain.

 
Lamboley: "Bordeaux est une équipe en pleine confiance" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

La fin du Tournoi des six nations approche... Etes-vous soulagés ?

Gregory LAMBOLEY: Disons que cette année a été un peu plus compliquée que d’habitude. Les autres saisons, cette période nous avait plutôt souri mais cette année nous avons perdu à domicile face à Perpignan. Nous allons essayer de bien terminer cette phase.

Vous allez accueillir Bordeaux, comment abordez-vous cette rencontre ?

G.L: C’est une équipe en pleine confiance avec de très bon joueurs qui ont mis quarante points à plusieurs équipes… Et pas des moindres, comme Toulon. Ils sont vraiment dans une période faste. En ce moment tout leur réussit, nous avons vu le match contre Agen où ils effectuent des actions d’envergure et peu d’équipes sont capables de réaliser cela.

Comment expliquez vous la position de l’UBB (12e) au classement ?

G.L: Je pense que le championnat s’est beaucoup resserré depuis quelques temps et il ne faut pas forcément se focaliser sur le classement. Les Girondins ont peut-être eu des mésaventures et des défaites alors qu’ils devaient s’imposer. C’est une équipe joueuse avec de grosses individualités.

Comment sentez- vous le groupe toulousain ?

G.L: Nous avons fait un bon match contre Bayonne, nous avons marqué des essais et nous nous sommes retrouvés. A Toulon, jusqu’à la soixante-cinquième minute, nous les avons fait douter. Le match pouvait basculer d’un côté comme de l’autre. Si nous avions fait mouche dans la zone critique, nous aurions pu passer devant ou au moins accrocher un match nul. Les Toulonnais méritent amplement leur victoire, le fait de tenir le leader du championnat n'est pas une si mauvaise chose.

Pour vous imposer face à l’UBB, sur quel point faudra-t-il mettre l’accent ?

G.L: La discipline. C’est ce qui nous a fait défaut le week-end dernier où nous avons fait des fautes gratuites. Et face à des buteurs en réussite, nous le payons cash. Il faudra donc être plus discipliné, plus lucide, patient et accepter que l’adversaire envoie des temps de jeu.

Comment vivez-vous l’absence de vos internationaux ?

G.L: Il y des joueurs au repos, des blessés et les internationaux sont absents. Par exemple Fickou (Gaël, ndlr) part avec les moins de 20 ans alors qu’ils n’ont plus rien à jouer... Nous en aurions eu vraiment besoin. Nous sommes vraiment en pénurie de joueurs notamment derrière... Mais l’équipe de France prime, donc il n’y a rien à redire.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |