Boudjellal - Toulon - Avril 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Top 14

Finale Top 14 2013 - Mourad Boudjellal: "Quand il y aura trop de consanguinité dans le rugby..."

Pour Boudjellal "trop de consanguinité" fera disparaître le rugby

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 31/05/2013 à 14:19 -
Par Rugbyrama - Le 31/05/2013 à 14:19
Mourad Boudjellal, le président de Toulon, se réjouit qu'un homme comme lui, "qui n'a jamais joué au rugby", puisse permettre à un club de réaliser le doublé.

Vous avez gagné la Coupe d'Europe, vous pouvez réaliser un doublé. Vous attendiez-vous à une telle réussite ?

Mourad BOUDJELLAL: Je n'y avais pas pensé, je n'avais pas une imagination suffisante et pourtant Dieu sait qu'elle est grande. Je rêvais d'un titre de champion de France. Et puis il nous est tombé sur la tête un titre de champion d'Europe sans qu'on le voit venir, puis une victoire en demies de Top 14 face à Toulouse de façon irréelle. Là, j'ai vraiment eu le sentiment qu'on tombait dans la dimension du 'Tout va bien, tout nous sourit'. Et on se retrouve à un match d'un doublé. Je ne sais pas si on le fera, mais rien que de se retrouver dans cette situation c'était impensable.

Cette dynamique du "Tout va bien" peut-elle s'arrêter si près du but ?

M.B: Quand on emprunte le chemin de 'Tout va bien', on arrive au village de 'Si j'avais su'. C'est surtout quand ça va bien qu'il faut être prudent. Les éclaircies c'est après la pluie mais aussi avant. On aura des turbulences, ce sera peut-être samedi soir. Rien n'est acquis... sauf la Coupe d'Europe! (rires)

Vous allez tout de même arriver en favori...

M.B: Le statut de favori ne veut rien dire. Depuis le début de la compétition, ça a défavorisé les favoris. Le fait d'être favori fait qu'on n'est pas favori si on suit la logique de cette saison.

Vous avez critiqué le soutien de Clermont par Michelin. Vous allez affronter Castres qui est financé par Pierre Fabre...

M.B: J'ai juste dit qu'ils (Clermont NDLR) avaient de l'argent, ce n'est pas une insulte. Castres en a aussi. J'avais une boîte qui faisait 40 millions d'euros, Pierre Fabre c'est un ou deux milliards d'euros. Ils ne peuvent pas dire qu'ils n'ont pas de moyens. Ça ne me dérange pas qu'ils en aient. Juste, il faut arrêter de faire le pauvre quand on est riche.

Avec le troisième budget du Top 14, vous ne faites pas partie des riches ?

M.B: Oui mais cette richesse correspond à l'économie du rugby à Toulon, ce n'est pas du mécénat c'est l'argent des Toulonnais. Ce qui me pose problème, ce n'est pas l'argent, c'est qu'on le cache. Pierre-Yves Revol a dit récemment qu'il ne communiquerait pas le budget alloué par Pierre Fabre à Castres. C'est sûr que si demain on licencie des gens chez Pierre Fabre, ce sera difficile de dire 'On met tant de millions dans le club de rugby'. C'est de la stratégie interne ça les regarde, ça ne me pose pas de problème. Ce qui me pose problème, c'est quand on m'explique que Pierre Fabre est moins riche que Mourad Boudjellal, là je rigole. Je n'ai pas de jet privé, pas de filiales à l'étranger...

Votre titre européen et cette finale ne marquent-elles pas une forme de reconnaissance, à la fois sportive pour le RCT et personnelle pour vous ?

M.B: La reconnaissance personnelle n'est pas très importante. La reconnaissance, elle vient des joueurs. Simplement, j'ai entendu plein de gens dire qu'il faut avoir joué au rugby pour être dans le rugby. On m'a reproché de n'avoir jamais joué au rugby. A ces gens, j'ai envie de dire: 'Il faut avoir un bac maths pour avoir le droit de compter ? Un bac+ 5 pour avoir le droit d'écrire ?'. On peut gérer un club de rugby et apporter des choses nouvelles justement parce qu'on n'est pas issu du monde du rugby. On sait que la consanguinité est la principale cause de disparition de beaucoup de civilisations. Quand il y aura trop de consanguinité dans le rugby, ça voudra dire qu'il est appelé à disparaître. C'est bien qu'il y ait du sang extérieur pour amener de l'énergie nouvelle. On peut ne pas être d'accord sur la forme mais si je n'emploie pas cette forme, on ne retient pas ce que je dis.

Après une saison d'ores et déjà réussie, que reste-t-il à réaliser au RCT ?

M.B: Il y a beaucoup de gens qui veulent prendre notre place, il nous faut donc avoir un train d'avance. Je ne vais pas vous en dire plus mais ce titre européen, et encore plus si on fait le doublé, ce sera un accélérateur de notre projet.

 
 

commentaires


  • Yaco Dwarfdrummer22/06/2013 13:25

    Tu n' as pas tords, mais ils feront le bonheur d' autres clubs, enfin espérons-le !!!

  • neoseb206/06/2013 07:38

    l'enjeu c'est que le rugby reste Mediatique sinon tu redeviens un sport comme le volley ou le karaté.... si le rugby n'évolue pas il disparaîtra. Les chaînes de TV en on rien à foutre des valeur et tout le tralala, ce que veulent les chaînes c'est vendre de la pub et pour ça elle recherche l'audimat. c'est la même chose avec la presse. Mais bon le temps que certains ouvrent le yeux... c'est plus facile en attendant de critiquer MB

  • Tahitien102/06/2013 22:13

    Super Content du Résultat ! Bravo les Castrais ! Lettre à Mr BOUDJELLAL : La consanguinité décrite par Mourad BOUDJELLAL s'appelle pour les vrais supporters du Rugby : traditions, valeurs, respect, clochers ... D'ailleurs, c'est sur ces valeurs que 62% des Français disent préférer le rugby au football. (sondage du 31.05.13 BVA) La modernité ne consiste pas à chercher à faire du rugby, un football dont on déplore tous les travers : argent, bling-bling, violence, absence de culture, manque d'appartenance, etc... laissez-ça au football svp ! Les joueurs de rugby de Toulon, se sont vraiment donnés cette saison et je leur tire mon chapeau, mais c'est leur Président qui doit impérativement être sorti de ce système. En effet, l'enjeu est très grave et important pour le rugby français : MB change le modèle économique du rugby français 1. Pour avoir des résultats, il achète les meilleurs joueurs du monde non selectionnables 2. Il dispose donc de tous ses joueurs toute l'année à l'inverse des clubs de Toulouse et de Clermont qui envoient jusqu'à 11 joueurs en EDF. Ces clubs font donc monter des jeunes en équipe 1 durant les doublons Tournoi/Top XIV. 3. Lors de ces doublons, les clubs formateurs donnent de l'expérience à de jeunes joueurs mais perdent beaucoup de matchs contre Toulon et donc des points préjudiciables en fin de saison. 4. Pour pouvoir rivaliser avec Toulon, le Stade Toulousain, Clermont, le Racing, l'USAP, vont faire la même chose : recruter plus d'étrangers de très haut niveau à des tarifs prohibitifs. 5. Donc + de masse salariale, donc ne vous plaignez pas si le prix des places et des abonnements deviennent exorbitants ! 6. Les joueurs français n'auront que très peu de places dans les équipes de haut de tableau. Le Président de Toulon, pourra bien sûr nous expliquer que cela fera progresser les joueurs au contacts des plus grands...j'en doute et combien seront-ils ? ...une poignée ! 7. Les joueurs de l'EDF seront à terme moins performants puisqu'on en formera de moins en moins. C'est déjà le cas, sur les postes1/2/3/10/11/14.... 8. Dans les 15 ans qui viennent nous ne serons donc jamais Champions du Monde...et nous plaindrons des résultats dans le Tournoi !!! Merci Mr BOUDJELLAL !!! VOUS êtes en train de tuer le rugby français et de le couper de ses valeurs et de ses racines ! Tout ça par orgueil, bling-bling, besoin de reconnaissance, absence de culture rugby. Je crois sincèrement que vous pensez bien faire ...mais vous êtes à l'opposé de la culture rugby ! Bravo aux supporters Toulonnais. Belle ambiance. Superbe saison des joueurs...mais on n'attendait pas moins ...avec ces joueurs ! Bravo Castres ...bel état d'Esprit...les supporters peuvent être très fiers de vous !