Top 14

Finale Top 14 2013 - Les notes du match de Castres - Diarra, Kockott, Tales: trio gagnant

Diarra infatigable, Kockott sur un nuage, Talès incroyable en défense, mais aussi Wihongi ou Claassen: les Castrais se sont surpassés face à Toulon. Les notes.

 
Diarra, Kockott, Tales: trio gagnant - Rugby - Top 14Icon Sport
 

AU TOP

Quel match de Rory Kockott ! Le demi de mêlée du CO a écœuré les Toulonnais. Adroit dans ses tentatives de but (un seul échec avec un poteau), il a énormément pesé sur le jeu, s’avérant être un véritable poison au ras des regroupements où il a pris plusieurs initiatives et dans les rucks où il a ralenti de nombreuses sorties de balles. Et quelle vista sur son essai ! Son compère à la charnière, Rémi Tales, n’a pas été en reste. Une activité incroyable en défense (21 plaquages !) et deux drops décisifs en fin de match, qui ont permis à Castres de sceller sa victoire. Au sein du pack, le pilier droit Karena Wihongi a été énorme en mêlée fermée face à Sheridan, montrant également une grande mobilité malgré ses 130kg. Christophe Samson a été impérial en touche et dans les phases de combat où il s’est occupé de résoudre le problème Botha. Ibrahim Diarra a fait preuve d’une incroyable activité. Aux quatre coins du terrain, il a plaqué, sauté, contesté les ballons au sol et fut régulièrement l’un des premiers soutiens lors des offensives castraises. Enfin, après avoir mis un peu de temps à se mettre en route, Antonie Claassen a été le joueur tarnais qui a le plus avancé à l’impact. Très habile ballon en mains, il est déterminant sur l’essai de Kockott en restant un maximum debout malgré la pression de Rossouw.

SATISFAISANT

Guerrier au grand cœur, Rodrigo Capo Ortega n’a pas dérogé à sa philosophie. Le deuxième ligne uruguayen s’est dépensé dans les tâches obscures et sa puissance a permis à l’axe droit de la mêlée castraise de très bien figurer face au pack toulonnais. Le talonneur Brice Mach a été précieux sur les phases de conquête, se montrant fiable sur ses lancers en touche. Le pilier Soane Taumoepeau beaucoup défendu tout en contrant la puissance de Hayman en mêlée. Yannick Caballero a été précieux en touche et a découpé du Toulonnais à longue de match (15 plaquages). Incertain en raison d’une douleur à une cuisse, Seremaïa Baï a signé une belle percée en début de match et a essayé de résister au choc en défense face à Bastareaud. Il a été pour cela bien aidé par Romain Cabannes, centre de devoir et qui est monté en régime au fil des minutes. Ses montées en pointe ont perturbé les attaques du RCT. L’arrière, Brice Dulin, a brillé sous les chandelles et a tenté plusieurs relances. Il s’est avoué en revanche déficient dans le jeu au pied, ne trouvant pas trois touches sur pénalité. Enfin, les ailiers Marc Andreu et Romain Martial, peu servis, ont rongé leur frein tout en assurant une bonne défense.

DECEVANT

Néant.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |