Dupont - Grenoble Racing - 29 septembre 2012. - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Grenoble n'est plus une surprise

Grenoble n'est plus une surprise

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/09/2012 à 15:35 -
Par Rugbyrama - Le 30/09/2012 à 15:35
En battant confortablement le Racing-Métro (27-13), candidat légitime à la qualification au stade des Alpes, le FCG a confirmé ses débuts prometteurs en Top 14. C'est aujourd'hui une certitude, le promu grenoblois fait peur.

Un pari réussi, c’est le moins que l’on puisse dire ! Première délocalisation au stade des Alpes pour un match mené d'une main de maître. Après avoir effectué une rotation d’effectif à Clermont la semaine passée, les Grenoblois s’étaient donc bien préparés pour recevoir le Racing-Métro, quatrième du Top 14 avant la rencontre. Une belle affiche et le succès au bout (27-13), Grenoble commence à prendre goût au très haut niveau. Grâce à cette victoire, qui aurait pu être bonifiée sans un essai de Mirco Bergamasco pour les Franciliens deux minutes après la sirène, le FCG réintègre le haut du classement et retrouve la cinquième place du classement. A égalité de points avec leur adversaire du jour, candidat légitime aux places qualificatives.

Conscients de leur potentiel

Ce qui impressionne peut-être le plus, c’est la manière dont les joueurs de Fabrice Landreau ont géré cette rencontre. Sûrs de leur force, ils se sont appuyés sur des ingrédients simples mais diablement efficaces. Une troisième ligne Vanderglas-Best- Faure très complémentaire, une charnière Pelissié-Stewart qui joue juste et un centre plus que perforant, Nigel Hunt. Dans les travées du stade des Alpes, le troisième ligne Jonathan Best se montrait bien évidemment satisfait après cette quatrième victoire en sept journées: “Nous avons fait un match sérieux. Nous perdons le bonus offensif à la fin, mais nous aurions largement signé avant la rencontre pour les quatre points. Gagner dans ce stade magnifique, avec un tel public, nous comble véritablement.” Pour les derniers qui pouvaient en douter, Grenoble est bien armé pour survivre dans le Top 14.