Laurent Emmanuelli - toulon - 13 novembre 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Emmanuelli: "Une cellule toulonnaise dans les Landes"

Emmanuelli: "Une cellule toulonnaise dans les Landes"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/08/2012 à 10:23 -
Par Rugbyrama - Le 30/08/2012 à 10:23
Laurent Emmanuelli, qui a pris sa retraite en juin dernier, s'est exprimé sur le site du RC Toulon, son club de toujours avant le match de samedi à Mont-de-Marsan. S'il souhaite une victoire du RCT samedi, il n'oublie pas son passage agréable dans les Landes, au Stade montois.

A 36 ans, le pilier Laurent Emmanuelli a pris sa retraite. Homme fidèle, il n'a connu que quatre clubs dont le RC Toulon bien sûr avec qui il a bouclé la boucle. Mais, à 24 ans, lorsqu'il fallut quitter le cocon varois, il choisit Mont-de-Marsan. Un vrai choix. "Je n'y ai passé qu'un an mais le côté familial me plaisait plus qu'une plus grande ville". C'était une étape certainement nécessaire à son épanouissement pour ensuite rejoindre la tentaculaire cité parisenne (au Stade français) avant de retrouver une ville à dimension moyenne, en l’occurrence Clermont où il jouera six ans.

Aujourd'hui, il est donc un observateur privilégié de cette confrontation entre deux clubs qu'on monde sépare. De Mont-de-Marsan, il garde d'agréables souvenirs d'abord parce que sa fille y est née mais aussi car il avait emporté un peu de Toulon avec lui. "Je suis parti avec un de mes amis, Grégory Le Corvec en 2000 et Pierre Mignoni n'était pas loin à l'époque puisqu'il jouait à Dax. On avait reconstitué une petite cellule toulonnaise dans les Landes".

" Cela me traversera l'esprit plus tard, ou lors des premiers matchs à Mayol"

Sa préférence pour Toulon est sans équivoque. Normal, l'homme y a vu le jour. Ce qui ne l'empêche pas de regarder le Stade montois avec intérêt et bienveillance. Samedi, il supportera Toulon, ses stars et son début de saison canon. "Le recrutement a, comme depuis quelques années, été de qualité. Encore plus cet été puisque le RCT s'est renforcé dans toutes les lignes avec deux compétions majeures à disputer (le Top 14 et la H Cup étant deux véritables objectifs cette année, N.D.L.R.)".

S'il est palpable qu'il vibre pour ce club, il n'éprouve pour l'heure aucun sentiment de manque après trois mois d'arrêt définitif. "J'essaie de faire abstraction de ma fin de carrière, je n'aime pas trop regarder en arrière. Peut-être que cela me traversera l'esprit plus tard ou lors des premiers matchs à Mayol". En attendant, c'est au stade Guy-Boniface que Toulon tentera de prolonger un début de saison parfait avec en ligne de mire un troisième succès consécutif. Emmanuelli y sera très attentif.