Elissalde - Toulouse - Septembre 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Elissalde: "Toulouse a failli basculer dans un cauchemar"

Elissalde: "On a failli basculer dans un cauchemar"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/12/2012 à 11:34 -
Par Rugbyrama - Le 02/12/2012 à 11:34
Malgré le succès toulousain contre Clermont, Jean-Baptiste Elissalde a reconnu que son équipe avait connu une grosse baisse physique en fin de match.
 

Toulouse a pensé, pendant près d’une heure, décrocher un succès bonifié face à Clermont. Auteur de trois essais et très solide en défense, le champion de France s’apprétait à réaliser une énorme opération contre l’un des favoris du championnat. Il n’en fut rien, la faute à une grosse baisse de régime dans les vingt dernières minutes. "Après avoir inscrit le troisième essai, nous nous sommes un peu relâchés, aussi à cause de la fatigue. Clermont en a profité pour revenir. Cela aurait fait une très belle après-midi, et au lieu de ça, on a failli basculer dans un cauchemar car à la fin Clermont était bien plus fringant que nous", commentait, après la rencontre, Jean-Baptiste Elissalde.

Elissalde: "Recharger les batteries"

L’entraîneur des arrières haut-garonnais mettait le doigt sur le manque de concrétisation de ses troupes après le troisième essai de Yoann Huget. "Je regrette que nous n'ayons pas fait le break à l'heure de jeu sur ces mêlées sous les poteaux". Mais Elissalde n’en oublie pas le résultat positif de Toulouse, qui a privé Clermont du bonus offensif en fin de rencontre (30-22). "Ces points comptent autant que les autres, on a juste gagné une place au classement mais il faudra faire les comptes après le match retour à Clermont. Toulon est le grandissime favori pour conserver sa première place et il devrait y avoir quatre équipes pour lutter pour la seconde". Désormais, les Toulousains doivent récupérer avant d’aborder les échéances européennes et notamment une double confrontation avec les Ospreys. "Il faut laisser de côté ce match de Top 14 et vite recharger les batteries de nos joueurs que l'on sent fatigués physiquement et moralement", conclut Elissalde.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×