Dimitri Yachvili - 23.03.2013 - Biarritz Clermont - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Dimitri Yachvili (Biarritz): "Ce match a donné beaucoup d'espoirs"

Yachvili: "Ce match a donné beaucoup d'espoirs"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/03/2013 à 15:58 -
Par Midi Olympique - Le 26/03/2013 à 15:58
Après le succès convaincant contre Clermont (32-28) samedi, Biarritz veut de nouveau rêver à une fin de saison dorée, en championnat comme en Challenge européen avec un quart de finale à disputer à Gloucester dans moins de deux semaines. Surtout, le demi de mêlée international du BOPB, Dimitri Yachvili, se félicite de la qualité de jeu et de l'état d'esprit affichés face à l'ASMCA. 

Le succès face à Clermont peut-il vous offrir des espoirs en vue de la fin de saison ? 

Dimitri YACHVILI: Il y a beaucoup de challenges qui nous attendent jusqu'à la fin de saison. En championnat, on a pu recoller un peu grâce à cette victoire contre Clermont samedi mais on sait très bien qu'il faudra gagner encore beaucoup d'autres matchs. Il nous en reste cinq à disputer en Top 14. Cela va être dur pour la qualification mais on va se battre. Ce rendez-vous a donné beaucoup d'espoirs sur le plan du jeu et sur celui de l'état d'esprit. Il y aura également notre quart de finale d'Amlin Cup qui va se présenter entre deux matchs de championnat. Ce sera un challenge très élevé mais on va essayer de le relever.

Vous disiez que vous avez été rassuré par la manière aussi samedi...

D.Y: On a toujours été solidaires depuis le début de la saison mais il est évident qu'au niveau du jeu, on s'est lâché un peu là. Le fait d'avoir le maintien assuré nous permet de nous libérer mentalement, psychologiquement et de tenter des choses que l'on n'osait pas il y a quelques semaines. Désormais, il faut continuer car c'est ce genre de match qu'on aime jouer et ce genre de challenge qu'on aime relever.

Comment faites-vous face aux absences que le groupe déplore ?

D.Y: Il y a effectivement un gros problème de blessures en ce moment. On a du mal à s'entraîner avec un effectif élargi. Mais voilà, malgré tout, on se serre les coudes pour récupérer quand il le faut et être à 100% le week-end. On est toujours concentré mais c'est vrai qu'il faut être encore plus mobilisé. Beaucoup de joueurs titulaires ne s'entraînent pas durant la semaine car il y a de nombreux pépins mais il faut savoir faire avec.

Cela ne s'est pas senti contre Clermont...

D.Y: On avait aussi peur d'en prendre trente. Et parfois, la peur, ça fait courir vite.

Faudra-t-il donc avoir peur face à Grenoble vendredi soir ?

D.Y: Aussi. C'est un autre défi contre Grenoble, une équipe qui s'est de suite affirmée, comme on l'a vu depuis le début de saison, et qui ne joue pas le maintien, c'est évident. Et puis, au match aller, les Grenoblois nous avaient punis. 

Y aura-t-il ainsi un sentiment de revanche ?

D.Y: A l'aller, nous avions été pris et n'avions pas fait ce qu'il fallait. Ils avaient réalisé un gros match. Nous ne sommes pas rancuniers mais avons envie de gagner.   

 
 

commentaires


  • kardy28/03/2013 02:42

    Ce qui me fait rire se sont certains clermontois qui pensent être le centre du monde dés qu'ils perdent un match. Ils se croient tellement fort que dés qu'ils perdent un match c'est parce qu'ils ont joué un rugby de fédéral 1 face a une équipe qui serait passé pour une équipe amateur s'ils avaient daigné jouer. Vous remarquerez que les espoirs donné sont surtout ceux du jeu ,car enfin les 3/4 biarrots on envoyé du jeu ,pour ceux qui ont regardé le match. Bref je tiens a préciser que je parle uniquement de certain clermontois.

  • BasqueduBO27/03/2013 09:10

    allez les rouges rien n'est imposssible !!!

  • pavupapri27/03/2013 08:10

    je pense que tu a mal saisi mon post! un biarrot sans rancunes