Top 14

Demi-finale Top 14 2013, RCT-Stade toulousain: Toulouse ne pense qu’à ça

Face à un RCT tout fraîchement sacré champion d’Europe, le Stade toulousain devra livrer une prestation quatre étoiles pour se hisser en finale du Top 14. Entre les rêves de doublé toulonnais (H Cup-Brennus) et les espoirs de triplé haut-garonnais (le Stade toulousain a remporté les deux derniers championnats de France), nul doute que la rencontre ne manquera pas d’intensité.

 
Toulouse ne pense qu’à ça - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Voila maintenant vingt ans que le Stade toulousain banalise l’exploit de se qualifier en demi-finale du Top 14. Cette année encore, les hommes de Guy Novès ne manquent pas à l’appel du dernier carré. Impossible, pour leur adversaire, quel qu’il soit, de les sous-estimer. Ainsi, vendredi soir, c’est Toulon, récent champion d’Europe, qui se présentera sur la pelouse de la Beaujoire face à Thierry Dusautoir et ses coéquipiers. Pourtant, difficile d’affirmer que les Varois sont favoris.

Si certains Toulonnais se plaisent à dire depuis dimanche que le titre continental suffit à leur bonheur et que tout ce qui suivra ne sera qu’un bonus à cette saison fabuleuse, tout porte à croire cependant que c’est un duel sans merci qui va se jouer à Nantes. Toujours bercé par l’ivresse de son premier titre majeur depuis 1992, le RCT entend bien surfer sur la vague du succès pendant encore deux semaines supplémentaires. À l’inverse, le Stade toulousain à la tête à cette demi-finale depuis plus de dix jours, et sa probante victoire en barrage contre le Racing-Métro.

Un effectif sans faille

Concentrés, les double champions de France en titre semblent désormais avoir retrouvé de leur superbe, et le succès face aux Ciel et Blanc a fait forte impression. Si le score sans appel (33-19) ne souffre d’aucune contestation, la manière n’est également pas passée inaperçue, à tel point qu’il est aujourd’hui difficile de trouver des points faibles à cette équipe. En effet, devant, William Servat évolue à son niveau "d’avant retraite", Louis Picamoles n’a jamais été aussi fort et tous les joueurs qui les accompagnent sont dans une forme optimale. Derrière, le trio Poitrenaud - Médard - Huget fait des merveilles et la paire de centres Jauzion - Fickou a plané sur la rencontre face au Racing.

Bref, s’ils veulent entretenir au moins une semaine de plus l’espoir de réaliser un exceptionnel doublé, les hommes de Bernard Laporte savent à quoi s’attendre. Car pour Toulouse, c’est d’un triplé dont il est question.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |