Montage Wilkinson Masoe Picamoles McAlister - toulon toulouse - 24 mai 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Demi-finale Top 14 2013 - RCT-Stade toulousain (Duels du match) - Chocs en stock

Chocs en stock

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/05/2013 à 16:30 -
Par Rugbyrama - Le 24/05/2013 à 16:30
Pléiade de stars pour cette première demi-finale entre Toulon et Toulouse avec des chocs à tous les étages. Nous en avons ciblé cinq qui seront déterminants.
 

La première ligne

AFP

L’an passé, en finale du Top 14, Toulon avait été corrigé en mêlée fermée par Toulouse. Mourad Boudjellal, le président varois, avait alors retenu la leçon afin de recruter en conséquence. Avec le trio Sheridan-Bruno-Hayman, le RCT est doté d’une première ligne de haut tonnage. Aussi expérimentée soit-elle, celle-ci devra livrer une énorme bataille face à Kakovin-Servat-Johnston. Le Géorgien de Toulouse, véritable taureau au centre de gravité assez bas, aura pour mission d’user Hayman et éviter que celui-ci, très grand (1,93m), ne puisse s’allonger lors de l’impact. Avant que Steenkamp n’achève le travail. Grosse explication entre les deux vétérans, Servat et Bruno, redoutables en conquête. Sheridan, qui met souvent du temps à s’adapter à ses adversaires, devra rapidement contrer la puissance de Johnston, le Samoan étant également très actif dans le jeu courant.

Fernandez-Lobbe-Dusautoir

Icon Sport

Deux troisième lignes aux mensurations semblables mais aux caractéristiques de jeu différentes. L’Argentin de Toulon est un véritable décathlonien. Sa grosse faculté d’endurance lui permet d’être régulièrement le premier au soutien de ses trois-quarts. Et comme il est plutôt adroit ballon en mains, il permet d’assurer de la continuité au jeu varois. Performant en touche et bon dans les rucks. Les Clermontois ne sont pas prêts d’oublier son action pour l’essai d’Armitage en finale de la H Cup. Niveau combat, Dusautoir, le capitaine toulousain, est un véritable guide pour son équipe. En défense, il n’est que rarement pris à défaut et demeure l’un des meilleurs plaqueurs au monde. Au sol, c’est également un poison. Et il se montre de plus en plus disponible en attaque afin de créer des points de fixation.

Masoe-Picamoles

Icon Sport

Deux des plus puissants numéro 8 du championnat. Poussif lors de son arrivée à Toulon, le Néo-Zélandais est monté crescendo depuis janvier. Auteur d’un travail considérable en défense, ses charges sont toujours aussi dévastatrices. Et que dire de celles de Picamoles ? En forme internationale, le tricolore ne cesse d’avancer sur les impacts et s’avoue très difficile à mettre au sol. Il monopolise beaucoup de défenseurs, offrant ainsi des espaces à ses coéquipiers qui peuvent mettre de la vitesse dans le jeu. Bref, un gros choc frontal en perspective.


Wilkinson-McAlister

DPPI

Les baromètres de chaque équipe. Dans un registre de jeu totalement différent. Wilkinson, c’est la sobriété à l’état pur, le flegme et l’efficacité anglo-saxons. McAlister demeure beaucoup plus joueur et agresse régulièrement les défenses adverses. Dans le jeu au pied, avantage certain pour l’Anglais, ô combien intelligent dans l’occupation et précis dans les tirs au but. La discipline sera l’une des clés du match, notamment pour les Toulousains qui savent qu’une pénalité dans leur moitié de terrain constitue une offrande pour Wilkinson. En revanche, si McAlister, grand artisan du titre l’an dernier notamment lors des phases finales, se montre en réussite face aux poteaux, Toulon pourrait être en danger.

Giteau-Jauzion

Icon Sport

Deux des meilleurs centres du monde des années 2000 vont se retrouver face à face. Quel retour en grâce pour Yannick Jauzion, utilisé avec parcimonie tout au long de la phase régulière. Le Platane a su profiter de l’absence de Fritz en barrage face au Racing pour livrer une prestation majuscule. A tel point que Guy Novès lui a renouvelé sa confiance. A 34 ans, le Toulousain sait qu’il joue sa dernière saison avec les Rouge et Noir et souhaite soigner sa sortie. Il aura fort à faire contre le Wallaby du RCT, véritable dynamiteur de défense grâce à sa vitesse et ses prises d’intervalle. Joueur complet, Giteau est une solution de choix pour suppléer Wilkinson au pied et s’avoue solide en défense. Si l’Australien demeure plus rapide que Jauzion, le Haut-Garonnais a en sa faveur sa faculté à faire jouer derrière lui.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×