Blanco - Biarritz - 8 septembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Blanco: "Biarritz va peut-être faire des stages de tricherie"

Blanco: "Biarritz va peut-être faire des stages de tricherie"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 07/10/2012 à 11:23 -
Par Rugbyrama - Le 07/10/2012 à 11:23
Le Biarrot Serge Blanco n'a pas apprécié toutes les décisions arbitrales face à Toulon samedi...Les phrases marquantes du week-end.
 

Blanco (président de Biarritz): "Honnêtement, je considère qu'en dépit du score, les joueurs ont été vaillants. Je ne vais pas en faire un drame. Ce type de défaite fait partie du rugby, c'est un match qu'on n'a pas su gérer. Après, peut-être qu'on va faire des stages de tricherie ou d'arbitrage, je ne sais plus. Je trouve qu'entre les positions de hors-jeu et les plaquages où les plaqueurs ne relâchent jamais, ça fait beaucoup. Je ne dis pas que c'est la clé du match parce qu'on a perdu. Je ne suis pas désabusé, ça fait partie de la galerie des matches que tu peux perdre contre un adversaire plus fort".

Mignoni (entraîneur de Toulon): "Quand on se décide à jouer tous ensemble, cela donne ce genre de match. On est alors capable de bonnes choses. Aujourd'hui, on a bien géré les temps forts et les temps faibles, et dans l'ensemble, on a été bien discipliné. Marquer deux essais en contre c'est bien, mais c'est la prestation du groupe qu'il faut saluer. Il y a eu plus d'envie chez les joueurs, qui sont capables de faire des choses intéressantes à condition de les faire ensemble".

Ibanez (manager de Bordeaux-Bègles): "Nous sommes meurtris, marqués par l'issue de ce match. On a eu ce bonheur de pouvoir mettre à mal le Stade Toulousain à 29-10, c'est rare dans une saison face au champion de France. On a peut-être marqué ces points un peu trop tôt car la groupe a montré beaucoup de valeurs mais a fini à bout de souffle. Nos joueurs méritaient mieux sur ce match. Sur l'engagement, la générosité, je n'ai rien à leur reprocher, je suis même plutôt fier d'eux. Après on a souffert sur la fin de match, il y a des fautes techniques qui les remettent dans la partie. On ne peut pas toujours évoqué le sort ou la chance mais la maîtrise dans les instants clés, elle compte et ça a pesé très lourd. Je ne veux pas que ce soit un match qui marque trop les joueurs. C'est plutôt facile de construire sur les victoires, on va essayer de construire sur ce match-là, qui est un acte fondateur pour ce groupe".

Sella (directeur du rugby d'Agen): "Neuf pénalités encaissés, c'est beaucoup trop. Défensivement, on n'est pas trop mal. On a eu des joueurs disponibles dans l'organisation et aux plaquages. Mais derrière, on a échappé trop de ballons. On a commis des fautes grossières. On n'a pas réussi à tenir le ballon et certains joueurs n'ont pas été dans le coup"

Quesada (entraîneur du Racing-Métro): "Sans la faute individuelle du malheureux "Benji" Fall, on pourrait très bien être en train d'analyser une victoire. Sans problème. Il y a eu une première mi-temps plutôt bien joué dans des conditions horribles, on avait de belles intentions. On a manqué d'alternance, on a mal géré. Ca s'est joué à des détails. Il y a eu un état d'esprit irréprochable, un engagement total des joueurs."

Tastet (troisième ligne et capitaine de Mont-de-Marsan): "Qu'on soit à zéro point ou à un, ça m'est égal. On fait ce sport pour aller chercher des victoires. Ce samedi soir, on s'était vraiment mis dans la tête qu'on en était capables. C'est une grosse déception car jusqu'à la jusqu'à la 73e minute, on est dans le coup. Mourir à 2 points, c'est dur. Mais je connais les qualités de ce groupe, qui ne va rien lâcher. On nous enterre déjà. On parle d'un Top 13. Nous, on pense qu'on aura notre place dans ce Top 14, mais il faut très vite remporter un match dans ce championnat".

Guiry (troisième ligne de Perpignan): "C'est un résultat très frustrant car c'est la première fois que l'on réalise un match de cette qualité à l'extérieur. Il faut être capable de gagner ce genre de match pour ne pas rester dans le ventre mou du championnat. Bravo à Grenoble qui a mérité sa victoire. Mais on aurait pu gagner aussi et nous avons des regrets."