Dan Lydiate - 09.08.2013 - Harlequins Racing Metro 92 - Legion Geneve Challenge -Geneve - Icon Sport
 
Top 14

Dan Lydiate: "J'ai hâte de jouer les premiers matches avec le Racing"

Lydiate: "J'ai hâte de jouer les premiers matches avec le Racing"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/08/2013 à 15:54 -
Par Rugbyrama - Le 13/08/2013 à 15:54
Le troisième ligne gallois, Dan Lydiate, a estimé ce mardi que sa venue cette saison au Racing-Métro était "un grand pari" qu'il se lançait, notamment en vue de sa carrière internationale.
 

Qu'est-ce qui vous a poussé à signer au Racing, après avoir effectué toute votre carrière à Newport ?

Dan LYDIATE: Il y a tout un nombre de raisons. Les infrastructures, les ambitions de gagner des choses, le recrutement... Il y a deux autres Lions (Jonathan Sexton et Jamie Roberts, ndlr) qui ont aussi signé avec l'équipe, ça montre le calibre des joueurs recherchés et le calibre des joueurs qui sont déjà là. Quand vous entrez dans le vestiaire et que vous regardez les joueurs qui se changent à vos côtés, vous voyez la qualité qu'il y a dans cette équipe. Mais tout ça, c'est sur le papier, il faut que nous travaillions dur pour confirmer notre potentiel sur le terrain. Je sais que c'est un championnat très physique. La qualité des joueurs en Top 14 ne cesse de s'améliorer et moi je veux me mesurer aux meilleurs. Maintenant j'ai vraiment hâte de me plonger là-dedans.

Quel objectif vous fixez-vous pour la saison ?

D.L: Essayer d'apprendre un peu le Français (rires) ! Essayer d'être impliqué du mieux possible dans l'équipe. L'équipe est parvenue les années précédentes en phase finale de la compétition et cette année il n'y a pas de raison que cela soit autrement à la fin de la saison. A titre personnel, je n'ai pas disputé la Coupe d'Europe ces dernières saisons (avec Newport, ndlr) et donc je suis enthousiaste de retrouver cette compétition cette année.

Venir en France risque-t-il de mettre un frein à votre carrière internationale ?

D.L: Non, je ne pense pas. Je pense que la Fédération va travailler de manière resserrée avec le club. Bien sûr, il y a un petit désavantage car les sélectionneurs ne pourront pas me voir évoluer toutes les semaines. C'est un grand pari que je me lance en me disant que si je joue bien et que le Racing remporte des succès, je serai encore sélectionnable avec le pays de Galles. J'en ai parlé avec Warren Gatland (le sélectionneur en chef) avant de venir en France. Il voulait s'assurer que je sois encore disponible pour la sélection, et bien sûr je le suis. Maintenant, j'ai juste hâte de jouer les premiers matches avec le club et de ne pas regarder trop loin dans l'avenir non plus, de prendre chaque semaine comme elle vient.

Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×