Chouly - Clermont Stade français - 28 septembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Clermont se cherche

Clermont se cherche

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/10/2012 à 10:08 -
Par Rugbyrama - Le 01/10/2012 à 10:08
En enchaînant un cinquième succès consécutif, Clermont en impose. Pourtant, semaine après semaine, la manière ne rassure pas.

Au moins, une chose est désormais sûre: l’esprit de gagneur (ou la haine de la défaite, c’est comme on veut) si cher à Vern Cotter a définitivement pris dans le moule clermontois. Le match contre le Stade français en est la preuve ultime. Chahutés dans le combat et la tête à l’envers en première période, les Clermontois sont revenus patiemment, par le pied de Parra puis de Brock James, sur un nuage vendredi soir. Surtout, non contentes d’arracher un match nul déjà miraculeux 38 minutes plus tôt (7-22 à la pause), c’est bien une cinquième victoire que les phalanges auvergnates sont allées chercher. Avec les dents s’il le faut. Définitivement de la carrure des grands, Clermont ne perd pas ou peu. Même quand il ne joue pas bien.

Cotter: "Enlever les difficultés"

Justement, et c’est le paradoxe, l’inconstance inquiète toujours, week-end après week-end. S’ils sont capables, sous la menace, d’imposer de longues séquences de combat usantes pour l’adversaire, les Clermontois restent cependant à la merci de sautes de concentration. Vern Cotter ne s’en cache pas. "Je garde un sentiment mitigé. Bien sûr, il y a encore un énorme caractère de la part de mes joueurs. En deuxième période, on a été plus sérieux dans la conservation, ce qui nous a permis de revenir. Ce genre de match doit nous aider à aborder à être plus sereins pour la suite. Par contre, en première période, on joue complètement à l’envers. On se met en difficulté tout seul. Si on gagne, c’est aussi grâce au public parce que cette fois, le coup est passé très près. Mais cette victoire arrachée à la fin va serrer ce groupe. Maintenant il faut basculer. De mon côté, je cherche les moyens d’enlever les difficultés dans lesquelles on se met tout seul, comme en première période". Il reste deux semaines pour trouver les bons leviers, avant l’ouverture de la H Cup face aux Scarlets, à Marcel-Michelin.