Top 14

Clermont: Benjamin Kayser déclenche "l'alerte rouge" contre Toulouse

Le talonneur de Clermont, Benjamin Kayser, se méfie énormément de la venue à Marcel-Michelin de Toulouse, "qui pourrait être la révélation de fin de saison".

 
Clermont: Kayser déclenche "l'alerte rouge" contre Toulouse - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Après un match nul à Toulon et de nombreux changements dans l'équipe, est-ce facile de se remobiliser pour jouer contre Toulouse, juste avant une demi-finale de Coupe d'Europe contre les Irlandais du Munster ?

Benjamin KAYSER: On se prépare à affronter un Stade toulousain qui est en recherche d'un match référence avant les phases finales, qui va venir avec une grosse équipe, même si comme nous, n'importe quel joueur c'est toujours très solide et très costaud. Je pense qu'ils veulent venir frapper un grand coup, et peut-être que ça leur convient bien ce statut d'outsider et que l'on parle plutôt de nous et de Toulon. Mais ils sont focalisés à 150% sur le Top 14. Donc je m'attends à un énorme match et on reste comme ça dans le très très haut niveau, évidemment que la demi-finale de coupe d'Europe est dans nos têtes, mais quand tu joues Toulouse tu ne peux pas te projeter sur la prochaine échéance la semaine suivante.

Comment analysez vous leur saison ?

B.K: Ils vivent une saison un peu compliquée, mais ça reste une très grosse équipe, avec de très grosses individualités. C'est sûr, ils n'ont pas frappé fort en Coupe d'Europe, mais ils ont encore plus d'internationaux que nous, des mecs qui sont revenus épuisés, des blessures à des postes clés. Ils se sont recentrés sur un dernier objectif en Top 14 et je dis 'alerte rouge', cela pourrait être la révélation de cette fin saison, si ça s'enclenche sur un match. Mais j'espère que ce ne sera pas contre nous samedi.

En cas de victoire, vous égalerez le record d'invincibilité à domicile (59 succès) détenu par le Stade français, mais vous pouvez aussi encore déloger Toulon de la première place. Est-ce un objectif ?

B.K: Non, honnêtement nous ne sommes pas du tout dans cet état d'esprit là, parce qu'être premier ou deuxième, c'est pas qu'on s'en fout, mais quoi qu'il arrive la demi-finale sera très compliquée. Mais surtout, si on peut éviter un barrage ce serait bien, car après tout le boulot qui a été fait on n'a pas envie de finir troisième. Et puis si Toulouse vient gagner ici juste avant notre demi-finale européenne, ce serait un coup de tonnerre".

 - AFP@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |