Top 14

Classement des meilleurs ouvreurs de la saison - Wilkinson, so good

Ce mercredi, nous continuons nos Top 5 des meilleurs joueurs du championnat poste par poste avec les ouvreurs. En tête d'affiche, l'inévitable Jonny Wilkinson.

 
Demi d'ouverture: Wilkinson, so good - Rugby - Top 14Rugbyrama
 

Classement des meilleurs ouvreurs de la saison - Wilkinson, so good - Rugby - Top 14 1. Jonny Wilkinson (Toulon) - Que rajouter de plus sur Jonny Wilkinson ? Tout a déjà été dit, ou presque. Une nouvelle fois, il a excellé au poste stratégique d'ouvreur. L'Anglais a réussi une saison pleine (24 matchs) et demeure indispensable dans le bon fonctionnement du RCT (23 titularisations). Son pied est toujours aussi magique. 373 points inscrits (une moyenne hallucinante de 15,5 points par rencontre) au cours d'une saison où il aura marqué à quatorze reprises quinze points ou plus dans un match de championnat. Intelligent et fin stratège, il sait à quel moment il doit accélérer le jeu de son équipe ou occuper par du jeu au pied. Et pour couronner le tout, Sir Jonny demeure un superbe défenseur. What else ?

2. Camille Lopez (Bordeaux-Bègles) - Un diamant à polir. Et peut-être l'ouvreur de demain que se cherche le XV de France. Quoi qu'il en soit, sa saison à l'UBB a été réussie (22 matchs disputés). Sans grande concurrence à son poste au sein de son club, il a su évoluer en totale confiance. Capable de créer beaucoup de danger dans les défenses adverses, Lopez se plait dans un jeu de mouvement. Pas maladroit au pied et buteur efficace, il termine cinquième meilleur réalisateur de la saison (232 unités).

Classement des meilleurs ouvreurs de la saison - Wilkinson, so good - Rugby - Top 14 3. Remi Tales (Castres) - Quelle belle revanche ! Longtemps blessé l'an dernier, il a retrouvé tous ses moyens et est monté crescendo tout au long de la saison. A tel point qu'il fut l'indiscutable titulaire du poste chez les champions de France (25 matchs joués dont 23 débutés). Intéressant dans l'animation du jeu, il s'avoue également être très utile pour occuper le terrain grâce à un jeu au pied long. Tales a prouvé par ailleurs qu'il était un sérieux client en défense. En finale du Top 14 contre Toulon, il termine le match avec 21 plaquages.

4. Luke McAlister (Toulouse) - Sans l’ouvreur néo-zélandais, Luke McAlister (29 ans ; 30 sélections), le Stade toulousain n’est tout simplement pas la même équipe. Bien qu’il réalise une saison 2012-2013 sans doute moins étincelante que lors de l’exercice précédent, l’ancien All Black est le régulateur des Rouge et Noir. En son absence, le bilan de Toulouse est déficient (deux victoires en sept rencontres). Toujours aussi performant en attaque, notamment lors des un contre un, précis au pied (222 points inscrits), et scoreur (trois essais), McAlister tient fièrement le cap.

Classement des meilleurs ouvreurs de la saison - Wilkinson, so good - Rugby - Top 14 5. Brock James (Clermont) - Certes, la saison de l’ouvreur de l’ASMCA, Brock James, s’est, à l’image de son club, terminée en eau de boudin. Mais il ne faut pas oublier le début de saison du métronome australien. Jusqu’au 30 mars et la 23e journée, il avait participé à toutes les rencontres de son équipe, enchaînant notamment cinq matchs comme titulaire au début de l’année. Toujours aussi précis dans son jeu d’occupation et excellent passeur, James a longtemps été le parfait chef d’orchestre de lignes arrières jaunes et bleus inspirées.

Et aussi: Jonathan Wisniewski (Racing), James Hook (Perpignan), François Trinh-Duc (Montpellier).

Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |