Ibrahim Diarra - Mont-de-Marsan castres - 1 decembre 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Castres, c'est renversant

Castres, c'est renversant

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/12/2012 à 21:14 -
Par Rugbyrama - Le 01/12/2012 à 21:14
Durant une cinquantaine de minutes, les Montois ont cru pouvoir remporter leur deuxième succès de la saison. C'était avant que Castres ne se réveille.

Castres réussit la passe de cinq. En difficulté tout au long de la première période, le CO a réussi à faire la différence dans le second acte. Valeureux, les Montois ont longtemps tenu la dragée haute aux Tarnais avant de s'écrouler.

Et le moins que l'on puisse dire c'est que les Castrais ont eu bien du mal à rentrer dans cette partie. Les Montois, sur leur lancée de la victoire au Racing-Metro, multipliaient en effet les temps de jeu. Mais surtout profitaient des fautes de Castres, très indiscipliné dans ce premier acte, passant près de vingt minutes en infériorité numérique consécutivement à des cartons jaunes de Diarra et Taumoepeau. C'est donc logiquement que la première période se résumait à une série de coups de pied via Vignau Tuquet et Kockott. Le buteur landais ayant le dernier mot en fin de mi-temps permettant à son équipe de mener à la pause (15-6).

Le déclic "Kockott"

Au retour des vestiaires, le match changeait de physionomie. Regonflé à bloc après une première période plus que poussive, le CO revenait plus entreprenant. Une réaction impulsée par un Rory Kocckot cinq étoiles. Auteur de deux pénalités et un essai, le demi de mêlée sud-africain remettait alors les siens dans la partie. Pour sa part, le Stade Montois, un peu dépassé, se montrait indiscipliné, écopant de deux cartons jaunes (Arrayet et Dubie) et ne marquait aucun point dans ce second acte. Déjà sur une phase ascendante, le Castres olympique ne se faisait alors pas prier pour marquer deux essais supplémentaires par le biais de Tales et Caballero (15-31).

Même s'il s'est fait peur lors de la première partie du match, le Castres Olympique empoche sa cinquième victoire de rang ainsi que le point de bonus offensif. Ce qui s'avère de bonne augure avant la reprise de la Coupe d'Europe et permet surtout aux Castrais de rester au contact des qualifiables. Du côté des Montois, malgré de réelles velléités offensives, l'embellie après la victoire face au Racing n'aura pas duré. Reste maintenant aux hommes de Stéphane Prosper de continuer à garder espoir pour la fin de championnat.