Deception Mourad BOUDJELLAL - toulon racing metro - 7 janvier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Toulon: Chute à l'avant

Toulon: Chute à l'avant

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/01/2013 à 09:49 -
Par Rugbyrama - Le 08/01/2013 à 09:49
Même s'ils restent leaders du Top 14, les Toulonnais ont connu un véritable coup d'arrêt en s'inclinant à Mayol face au Racing-Metro (15-19). Premier revers à domicile depuis seize mois. Et c'est forcément un événement...

Et Toulon a chuté... Première défaite à domicile de la saison mais surtout premier véritable revers marquant de l'exercice. Les deux précédents – à Toulouse et Clermont – étaient, si ce n'est logiques, du moins absolument pas considérés comme des contre-performances. Voilà pourquoi le succès du Racing-Metro à Mayol ce dimanche soir est un événement. Même si le manager Bernard Laporte cherche à dédramatiser: "Tout d'abord, je tiens à féliciter le Racing. Quand on voit leur effectif, on se demande comment ils se retrouvent dans cette situation car c'est l'une des meilleures équipes du championnat. Les Racingmen ont été meilleurs que nous, point." Selon le président Mourad Boudjellal aussi, l'explication réside avant tout dans la prestation francilienne: "Le Racing est venu gagner sa finale de qualification et cette victoire le relance. Désolé pour Castres, Montpellier, Grenoble, Biarritz et Perpignan car ils auront un adversaire de plus. Avant ce match, j'étais quasiment certain qu'on allait perdre... Les matchs face au Racing ont toujours été serrés ou un tournant dans la saison. Ils ont mis fin à une belle série de victoires."

Boudjellal: "Nous ne sommes que les petits Hobbits"

Effectivement, le RCT était resté invaincu à domicile durant seize mois. Alors forcément, ce dimanche a mis en lumière certaines carences au sein d'une équipe qu'on croyait jusque-là intouchable. "On a pratiqué un jeu morose, se contente Laporte. On a manqué des plaquages, perdu des duels et manqué d'efficacité. Le troisième rideau a été approximatif et fébrile." Pour son président, cette défaite ramène en quelque sorte son club à la réalité. Et fidèle à son habitude, Mourad Boudjellal l'exprime de manière ironique : "Cela nous rappelle dans nos rêves de conquête que nous ne sommes que les petits Hobbits et que les dragons de la Garonne et les trolls du Massif Central sont largement devant nous. Si l'on veut récupérer l'anneau du Top 14, il va falloir se lever le "maffre" sérieusement."

Les absences de Botha et Michalak...

Surtout, le RCT veut rebondir et éviter à tout prix le coup d'arrêt. "On est très, très déçu mais on va travailler pour gagner encore, confie le capitaine Joe Van Niekerk. On n'a perdu qu'une fois à Mayol, ce n'est pas fini pour nous." Et Laporte de surenchérir : "Pourquoi on gagnerait tout le temps ? On a le droit de ne pas être bon. Maintenant, il vaut mieux que ça nous arrive là que lors de moments plus douloureux. Il faut que cette défaite nous serve à grandir et à repartir de l'avant. Elle doit nous faire du bien." L'art du positivisme... Même si Boudjellal met le doigt sur une éventuelle faiblesse de son équipe : "On voit que lorsqu'il nous manque un ou deux joueurs importants, c'est moins bien. Ce n'est pas la même équipe." Référence à Bakkies Botha et Frédéric Michalak. Mais pour connaître la capacité de réaction des Varois, rendez-vous samedi après-midi contre Cardiff... Toujours à Mayol !

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication