Mourad Boudjellal - 02.04.2011 - Toulon - Icon Sport
 
Top 14

Boudjellal: "A Toulon, il y a 35 kilos d’or dans les vestiaires..."

Boudjellal: "A Toulon, il y a 35 kilos d’or dans les vestiaires..."

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/09/2012 à 17:18 -
Par Rugbyrama - Le 07/09/2012 à 17:18
Alors que le RCT est critiqué sur son fond de jeu, son président, Mourad Boudjellal, a manié l’ironie pour évoquer son club et ses joueurs…
 

Mourad Boudjellal souhaitait diminuer les sorties médiatiques cette saison. Pas avare d’idées et de phrases pertinentes, le président de Toulon est pourtant sorti de sa réserve ce vendredi dans Sud Ouest. Suprématie du RCT, qualité de jeu, comparaison avec le football: l’homme fort varois n’a pas mâché ses mots. Si son club est actuellement invaincu en Top 14, il balaie d’un revers de main les critiques sur le fonds de jeu du RCT, jugé peu spectaculaire: "Nous, on a créé une économie. On crée de l'audience à la télé, on crée de la billetterie pour les équipes qui nous reçoivent, on crée de l'impôt. Je ne crois pas que cela soit répréhensible, si ?".

Plus globalement, il s’insurge contre ceux qui évoquent le manque de spectacle dans le Top 14. Même si, pour lui, le résultat est prioritaire. Il ose même faire un parallèle avec le football. "Je me dis que si le football avait payé quelques renégats pour discréditer le rugby de l'intérieur, ça ne serait pas pire. Il faut qu'on arrête de raconter partout qu'en rugby, il n'y a plus de spectacle. Ce n'est pas vrai ! Et personne dans le monde du football français ne se permet de dire ce genre de choses d'un championnat qui est pourtant au niveau de celui du Liechtenstein".

Boudjellal : "Toulon votera pour Revol"

Sur l’économie de son club et son recrutement de haute qualité, Mourad Boudjellal s’est fendu d’une belle ironie, maîtrisant cela à souhait. "Nous n'avons aucun problème d'argent et nous ne regardons pas à la dépense. On est d'ailleurs en train de refaire le parking du stade Mayol pour que les joueurs puissent garer leurs Cadillac. On paye également deux vigiles à l'entrée des vestiaires, parce qu'une fois que les joueurs ont posé leurs montres et leurs affaires, il y a 35 kilos d'or dans les vestiaires. Il y a deux endroits comme ça dans le monde: Rodeo Drive à Los Angeles et Mayol à Toulon. Mayol, c'est Beverly Hills. Cartier compte même ouvrir une boutique, parce que nos supporters sont riches aussi".

Enfin, concernant le président de la Ligue, Pierre-Yves Revol, qui devrait dévoiler prochainement s’il est candidat ou non à sa propre succession, Mourad Boudjellal a clairement affiché sa position. "Le club de Toulon votera pour lui. Il a selon moi plutôt bien géré la Ligue, il a su naviguer entre l'ancienne école et la nouvelle. […] À mon avis, il aura droit à une réélection façon Bokassa. Sans les diamants, évidemment, puisque c'est nous qui les avons à Toulon".

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication