Top 14

Boudjellal (Toulon): "Le doublé ? Ce serait comme concourir pour un Hot d’Or"

Son image, la comparaison avec le PSG, les objectifs de Toulon: le président Mourad Boudjellal n’a pas fait dans la langue de bois vendredi soir sur RMC…

 
"Le doublé ? Ce serait comme concourir pour un Hot d’Or" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Toulon accomplit certainement son meilleur début de saison depuis que Mourad Boudjellal a pris les rênes du club en 2006. Quatorze victoires en seize rencontres, toutes compétitions confondues: le bilan frôle la perfection. "C’est inespéré même vu le nombre de matches à l’extérieur que l’on avait. C’était impensable", a précisé l’homme fort du RCT. Invité vendredi soir de RMC Sport, Mourad Boudjellal en a profité pour balayer tous les sujets concernant de près ou de loin son club. Et si, pour l’heure, son équipe domine de la tête et des épaules le Top 14, il a rappelé que le principal se jouerait au printemps prochain. "Au rugby, on peut gagner les vingt-six premiers matches et perdre le vingt-septième. On sait très bien que ça va se passer au mois de mai et, si tout va bien, on débordera jusqu’au 1er juin (date de la finale, NDLR) et c’est là que ce sera intéressant. Pour l’instant, la seule chose qui nous intéressait était de finir premier pour éviter de rencontrer Clermont et Toulouse sur huit jours. Et ça, on n’est même pas sûr de les éviter".

Boudjellal et "la folie méditerranéenne"

Quoiqu’il en soit, le RCT ne laisse pas indifférent tant ses prestations sont le plus souvent abouties. A Mayol, Toulon est invaincu cette saison. Et a même décroché six bonus offensifs en sept rencontres (Top 14 et H Cup réunis). "On sera encore à guichets fermés dimanche contre Perpignan. C’est la folie méditerranéenne. On est bien classé et ça ne laisse pas insensible nos supporters", se félicite Boudjellal. Toutefois, ce dernier est bien conscient de l’attente générée après un tel début de saison, dans le sillage d’un effectif quatre étoiles. "Ça nous donne beaucoup de responsabilités: si on ne gagne pas la H Cup, le Top 14 et la Coupe du monde de rugby, ils vont nous en vouloir. Jean-Charles Orioli, notre talonneur, a dit qu’on avait ramené une fille à l’hôtel et que le plus dur commençait. Si on fait le doublé, ce serait comme concourir pour un Hot d’Or. Ça serait exceptionnel".

"Pas dans la même galaxie que le PSG"

Bref, Toulon ne cache pas ses ambitions. A l’image du PSG en football. Beaucoup effectuent même un parallèle entre les deux clubs tant leur puissance est indéniable. Mais Mourad Boudjellal balaie cela d’un revers de main. "On n’est pas du tout dans les mêmes galaxies. On n’a pas les moyens des Qataris. On a un équipementier qatari (Burrda Sport, ndlr) qui nous soutient pas mal par rapport aux autres, je le reconnais. Mais à part le fait d’avoir un arabe comme président, il n’y a pas beaucoup de points communs…". Pas avare de bons mots, le président varois est un personnage à part entière dans le monde du rugby. Quitte à susciter la polémique régulièrement. Mais il ne veut en rien changer son image. "Le jour où je n’agacerai plus le monde du rugby, ça voudra dire que je suis rentré dans le moule. Et ça, je ne veux pas".

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |