Top 14

BOPB - Thibault Dubarry: "Accrocher le premier wagon"

S’il avoue que lui et ses coéquipiers ne sont pas encore au top de leur condition physique, le deuxième ou troisième ligne biarrot Thibault Dubarry concède cependant qu’il attend les premiers matchs amicaux avec une grande impatience.

 
Dubarry (Biarritz): "Nous avons vraiment envie de débuter les matchs amicaux" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Où en êtes vous de votre préparation ?

Thibault DUBARRY: Après un mois, on sent vraiment que les recrues sont bien intégrées au groupe, notamment grâce au stage que nous avons passé tous ensemble. Nous commençons également à acquérir des repères collectifs et désormais, nous avons vraiment envie de débuter les matchs amicaux. Cela va nous permettre de réellement dégager nos points forts et de nous focaliser sur des axes de travail.

Vous sentez-vous d’ores et déjà prêts à jouer ?

T.D: Non, nous sommes encore en phase de préparation et dans dix, voire même quinze jours, on ne sera toujours pas au top physiquement, nous en sommes conscients. Mais durant les matchs amicaux, cette fatigue sera compensée par notre envie de jouer et de retrouver le terrain.

Avez-vous déjà fixé des objectifs pour cette saison avec l’encadrement ?

T.D: Pas vraiment, nous n’en n’avons pas encore trop discuté car nous sommes vraiment focalisés sur notre préparation pour l’instant mais j’imagine que cela va venir bientôt. Je pense que l’important sera de s’accrocher dès le début du championnat au premier wagon et de gagner à la maison les matchs importants. Cela nous avait fait défaut l’année dernière.

Justement, lors de vos trois premières réceptions vous accueillerez Clermont, Montpellier et Toulon. Comment analysez-vous ce calendrier ?

T.D: Je pense que c’est une très bonne chose de les jouer au début car on ne peut pas se dire qu’il s’agit de matchs pièges. Ces trois équipes sont des gros morceaux et nous savons donc à quoi nous attendre. Au moins, nous n’aurons pas la peur de perdre et on donnera tout.

L’année dernière, vous avez beaucoup alterné entre la deuxième et la troisième ligne. Avez-vous une préférence pour l’un des deux postes ?

T.D: Cela ne me dérange pas d’évoluer à deux postes différents. Au contraire, ça me permet d’appréhender chaque match de manière différente et de m’adapter aux besoins des coachs. Le poste de troisième ligne engage peut-être plus de responsabilités alors qu’en deuxième ligne, il s’agit davantage d’un rôle de soldat, mais les deux me vont très bien. Je ne sais pas encore ce qu’il en sera pour la saison prochaine, mais là encore, les matchs amicaux serviront peut-être à dégager une tendance.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |