Top 14

BOPB - Benoît Guyot: "Le temps de travailler"

Alors que Biarritz disputera vendredi son premier match amical face à Grenoble, le troisième ligne aile Benoit Guyot s’est livré sur la préparation du BOPB et la saison qui l’attend.

 
Guyot: "Nous n’avons pas recruté de stars à Biarritz..." - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Comment s’est organisée cette pré-saison au Biarritz olympique?

Benoît GUYOT: Ce fut une reprise un peu particulière et différente des années précédentes. Nous avons terminé la saison plus tôt donc automatiquement, la reprise s’est également faite plus vite. Nous avons attaqué assez progressivement avec deux semaines uniquement basées sur le rugby et un programme physique à la carte pour chacun avant de partir pour un stage durant lequel les activités étaient vraiment accès sur la cohésion.

Reprendre la saison plus tôt constitue-t-il un véritable confort?

B.G: Oui, cela permet d’effectuer une reprise moins violente. Nous avons pu travailler les skills et d’autres choses que nous n’avons plus trop le temps de travailler durant la saison, car la préparation des matchs nous occupe beaucoup trop. C'est un vrai plus, à mon sens. Mais nous allons attendre le début du championnat pour voir si ça paye.

La saison dernière, vous aviez gagné vos quatre premiers matchs, avant de marquer le pas. Avez-vous analysé les raisons de ce coup d’arrêt?

B.G: Non, c’est assez difficile d’analyser et d’avoir un regard objectif sur ce genre de phénomène. Nous avions bien travaillé et emmagasiné beaucoup de confiance sur le début de saison. Puis, au fur et à mesure cette confiance s’est un peu érodée et le match face à Bayonne, que nous avons perdu à domicile à la dernière minute, nous a fait mal. Désormais nous avons pris du recul sur la saison dernière et il nous tient surtout à cœur de regarder devant.

Ne pas disputer la H Cup va-t-il changer des choses dans votre saison?

B.G: Cela va être différent, mais nous allons jouer le Challenge européen à fond. C’est vrai que le début de compétition est un peu plus soft qu’en H Cup car nous rencontrerons des équipes plus faibles sur le papier.

Quelles sont vos premières impressions sur les recrues?

B.G: Contrairement à d’autres clubs, nous n’avons pas recruté de stars, mais ces joueurs se sont très bien intégrés dans le groupe, ils ont vraiment envie d’apporter à l’équipe et c’est ça le plus important finalement.

Lors de la troisième journée vous allez vous rendre à Paris pour affronter le Stade français, ce qui sera le premier match dans le nouveau Jean-Bouin, qu’est ce que cela vous inspire?

B.G: L’enceinte à l’air somptueuse et nous allons avoir la chance de l’inaugurer. J’ai habité en face durant un an, je m’y suis beaucoup entraîné donc bien entendu je suis très pressé d’y être.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |