Parisse - Stade français - Mai 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Bilan Top 14: Stade français, vivement la suite

Bilan: Stade français, vivement la suite

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 09/06/2013 à 16:39 -
Par Midi Olympique - Le 09/06/2013 à 16:39
Dixième du championnat cette année, le Stade français s'est toutefois offert une petite épopée européenne. Avant d'aborder la saison prochaine avec des ambitions revues à la hausse.
 

TOUR D'HORIZON

Absent des phases finales depuis 2008-2009, le Stade français n'a pas rompu la série cette saison en terminant à une dixième place sans grand relief. L'équipe parisienne a alterné le chaud et le froid cette saison en renversant quelques gros morceaux à domicile comme Toulouse, Montpellier, le Racing Métro ou encore en accrochant Clermont à Marcel-Michelin mais également en concédant quelques lourds revers à Castres, Biarritz ainsi qu'à domicile contre Toulon. Finalement, l’éclaircie est venue de la scène continentale puisque les Parisiens se sont hissés jusqu'en finale d'Amlin Cup, ne buttant que contre le Leinster en finale.

LE TOP: La finale de Challenge européen

Certes, les Stadistes n’ont pas rivalisé face au Leinster au RDS Stadium de Dublin s’inclinant 34-13 en finale du Challenge européen. Toutefois, ils ont eu le mérite d’accéder à cette dernière marche, au prix d’un parcours remarquable qui les a vus s’imposer à Bath en quart de finale puis à Perpignan en demi-finale. Si beaucoup de clubs négligent cette "deuxième" Coupe d’Europe, le Stade français a joué le coup à fond et c’est tout à son honneur.

LE FLOP: La défaite à Lille face à Toulon

Icon Sport

Intraitable à domicile jusqu'à sa défaite contre Clermont au Stade de France, le Stade français se faisait une joie de délocaliser sa réception de Toulon au nouveau Grand Stade de Lille. Toutefois, l'événement n'a pas réellement été à la hauteur des espérances du club, la faute à une victoire incontestable du RCT. Supérieurs dans tous les secteurs de jeu, les Varois se sont ainsi imposés 43-11 sur la pelouse nordiste, empochant même le bonus offensif. Une triste première.

LE JOUEUR: Aled De Malmanche

Talonneur de formation, Aled de Malmanche a surtout été positionné au poste de pilier gauche cette saison. Et il n’a jamais déçu. Grâce à des prestations incroyables en mêlée fermée et à un énorme dynamisme autour des rucks, l’international All Blacks (5 sélections) s’est révélé être une pièce maîtresse du Stade français pour sa deuxième saison en Top 14. À 28 ans, il a d’ailleurs prolongé son contrat dans la capitale pour trois saisons supplémentaires.

LA REVELATION: Alexandre Flanquart

Titularisé à sept reprises la saison dernière, Alexandre Flanquart a pris une autre dimension cette année avec un total de vingt feuilles de match. Mesurant plus de deux mètres, il est souvent utilisé avec succès dans l’alignement. Devant la qualité de ses prestations, le staff du XV de France l’a convoqué pour la tournée en Nouvelle Zélande où il a honoré sa première sélection lors du premier Test Match en remplaçant Yoann Maestri.

L'AVENIR

La saison 2013-2014 devrait être celle du renouveau pour le Stade français. Tout droit venu du Racing-Métro, Gonzalo Quesada va ainsi prendre les rênes de la formation parisienne. Autre nouveauté, le retour dans un stade Jean-Bouin flambant neuf, qui devrait également permettre au public de se faire de nouveau entendre, d'autant plus que le casting sur la pelouse n'aura  plus grand chose à envier aux meilleures écuries du Top 14. Si les stars de l'équipe, Pascal Papé ou encore Sergio Parisse seront toujours présentes, plusieurs vedettes venues de l'hémisphère sud vont débarquer, à l'image de Morné Steyn ou de Digby Ioane.

LES CHIFFRES CLES

Classement général: 10e, 54 points
Classement attaque: 6e, 578 points
Classement défense: 12e, 691 points
Meilleur réalisateur: Jérôme Porical, 224 points
Meilleurs marqueurs: Sergio Parisse et Paul Williams, 4 essais

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×