Top 14

Bayonne, l'acte fondateur

Englués dans les profondeurs du classement depuis le début de saison, sous tension et plongés dans le doute, les Bayonnais ont vécu une renaissance en allant s'imposer (16-15) dans le derby basque à Biarritz dimanche, grâce à une débauche d'énergie et une solidarité exemplaires.

 
Bayonne, l'acte fondateur - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Voilà une saison lancée... C'est en tout cas ce que l'on espère du côté de Bayonne. "On s'était promis qu'on commencerait la saison à partir de maintenant", confirme le troisième ligne Guillaume Bernad. Et effectivement, c'est de la plus belle des façons que l'Aviron a enfin marqué de son empreinte, après cinq défaites et une victoire, le début de championnat. Un succès marquant dans le derby basque. Sur la pelouse d'Aguiléra. "Pour un baptême (du derby basque, ndlr) avec Christophe (Deylaud), on est heureux et on n'en attendait pas tant", sourit Christian Lanta, l'entraîneur débarqué d'Agen à l'intersaison.

"Les garçons sont allés au bout"

Surtout, au-delà de la victoire qui relance forcément une formation bayonnaise projeté à la onzième place du classement, c'est la manière qui satisfait le staff. Longtemps devant au score, l'Aviron a davantage souffert en deuxième période, au point de perdre plusieurs fois l'avantage. Notamment à la 77e après une pénalité de Peyrelongue. Cela n'a pas empêché Benjamin Boyet et ses coéquipiers, héroïques en défense, d'arracher le succès après la sirène... "Battre Biarritz est une chose, explique Lanta. On savait tous qu'on avait besoin d'une victoire et en tout cas dans l'état d'esprit d'aller plus loin que ce qu'on faisait jusqu'à maintenant. On reprochait aux garçons d'être une somme d'individus et non pas une véritable équipe. Ils ont au moins répondu dans cet état d'esprit parce qu'il a fallu ployer, fléchir et arrondir le dos. On a vu des garçons qui sont allés au bout, qui se sont arc-boutés en défense et qui ont joué les quelques ballons que l'on a eus et surtout qui sont allés chercher cette victoire jusqu'au bout de la dernière seconde".

"Ce n'est pas tout de le faire un week-end"

Les acteurs basques espèrent désormais que ce rendez-vous biarrot est un acte fondateur. Le ciment du renouveau. "On avait à coeur de montrer notre vrai visage et qu'on était une vraie équipe et une vraie bande de copains", assure Bernad. Pour le démontrer, il faudra néanmoins confirmer. Et prouver que cet exploit n'avait rien d'un feu de paille. "On ne va pas s'arrêter à cette victoire même si elle nous fait plaisir, prévient Lanta. J'espère que ce sera le début de la confiance qui manque à ce groupe mais gardons les pieds sur terre." Bernad abonde dans le même sens: "C'est bien parce qu'on sort de la zone rouge. Ce n'est pas tout de le faire un week-end, il faudra le refaire le week-end prochain contre Agen."

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |