François Trinh-Duc - castres montpellier - 2 mars 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Barrages Top 14 2013, Castres-Montpellier (présentation): L'heure des retrouvailles

L'heure des retrouvailles

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/05/2013 à 11:49 -
Par Midi Olympique - Le 11/05/2013 à 11:49
Après avoir disputé déjà deux barrages l'un contre l'autre, Castres et Montpellier se connaissent par coeur. A Pierre-Antoine, il planera un air de déjà-vu...
 

Un partout, balle au centre ! Montpellier et Castres auront l’occasion de se disputer la belle ce samedi après-midi, car les deux équipes se sont déjà croisées en barrage les deux années précédentes. Chacune des deux équipes a déjà gagné un match de barrage. L’incertitude est donc totale quant à l’issue de cette rencontre. Les deux équipes ont réalisé une très bonne saison ce qui leur donne légitimement le droit de rêver à une belle aventure en phase finale.

Icon Sport

Castres a fini quatrième de ce championnat en étant impeccable à domicile (une seule défaite contre Toulouse) et ambitieux à l’extérieur. Une très belle équipe qui a réussi à bien faire dans l’après Masoe. Composé d’un groupe de joueurs ayant l’habitude de jouer ensemble depuis un petit moment et dirigé par le duo d’entraîneurs Laurent Travers et Laurent Labit, Castres veut faire mieux que l’an passé où les Tarnais avaient échoué aux portes de la finale. La qualité de leur effectif et le fait qu’ils joueront à Pierre-Antoine seront donc des atouts indéniables pour le CO dans ce match.

On peut maintenant le dire sans conteste, Montpellier est devenu un cador du Top 14. Les Héraultais ont en effet accroché un quart de finale de H-Cup cette année et se retrouvent pour la troisième fois d’affilée en phase finale du championnat. Fabien Galthié a donc fait de ce groupe, qui jouait le maintien il y a encore quelques années, une très belle équipe qui peut prétendre au titre majeur, le bouclier de Brennus. De plus, le MHR a déjà remporté un match de barrage à Pierre-Antoine il y a deux ans. La barrrière psychologique du déplacement chez l’adversaire en est donc considérablement amoindri.

ILS ONT DIT...

Icon Sport

Romain Martial, l'ailier de Castres, ne se lasse pas d'affronter Montpellier: "Pour la troisième fois consécutive, on va les recevoir. Aucune déception au contraire car certains sont déjà en vacances, donc si nous on est déçus, c’est que l’on se ment. On l’a senti déjà à l’entrainement, tout le monde est sérieux, prêts pour préparer ce barrage. On peut faire en sorte d’écrire de belles pages au palmarès du club. A nous de faire ce qu’il faut. On a la chance de recevoir à Pierre-Antoine, j’espère que le stade sera plein et qu’il y aura une grosse ferveur autour de ce match". Fulgence Ouedraogo, le troisième ligne de Montpellier, lui, se méfie de la touche castraise: "Castres a une des meilleurs touches du championnat, si ce n'est la meilleure. C'est un grand défi, pour l'ensemble de notre alignement. Ils sont très performants sur leur conquête mais aussi en défense. Ils privent l'adversaire de nombreuses munitions. Il faut essayer de ruser avec ça, essayer de leur poser un maximum de problèmes dans ces secteur-là pour pouvoir lancer notre jeu".

LA STAT

83.- C’est le pourcentage de chances qu’une équipe qui accueille son barrage a de remporter son match. En effet, depuis l’instauration des barrages, en 2010, seule une formation en déplacement s’est imposée. Il s’agit de Montpellier, qui avait réalisé l’exploit de l’emporter à… Castres  (18-17). C’était en 2011 et les hommes de Fabien Galthié étaient ensuite parvenus à se hisser en finale.

LES EQUIPES

DPPI

Le pilier Juan Figallo a dû renoncer côté heraultais, la première ligne sera donc composée de Bustos, Creevy et Nariashvili. À Castres, Matthieu Bonello, un temps incertain débutera sur le banc laissant la place de talonneur à Mach, qui sera entouré de Wihongi, et Taumoepeau. Fabien Galthié a pris le parti de laisser Mamuka Gorgodze en deuxième ligne afin de faire une place à Bias pour accompagner Tulou et Ouedraogo en troisième ligne, trois joueurs que Beattie pourra suppléer en cours de rencontre. Pas de surprise concernant la charnière castraise puisque Kockott et Tales seront associés et feront face au duo Paillaugue-Trinh-Duc. Face aux forfaits de Cabannes et Evans, Bonenfond et Baï composeront la paire de centre tarnaise. Brice Dulin est positionné à l’arrière, Romain Teulet débute donc sur le banc.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×