Andreu - Castres Montpellier - 11 mai 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Barrages Top 14 2013 - Castres-Montpellier (25-12) - Castres complète le carré d'as

Castres complète le carré d'as

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/05/2013 à 15:47 -
Par Rugbyrama - Le 13/05/2013 à 15:47
Comme l'an dernier, Castres se qualifie pour les demi-finales après son succès devant Montpellier (25-12), bien trop indiscipliné. Le CO affrontera Clermont.
 

Il fallait avoir la passion pour suivre ce barrage entre Castres et Montpellier. Les Castrais, plus disciplinés et au-dessus globalement (25-12), ont gagné le droit de défier Clermont dans deux semaines à Nantes, en demi-finale de Top 14. Mais ce succès va surtout pousser le duo Travers-Labit à recadrer ses joueurs, maladroits et incapables d’enchaîner les temps de jeu en première période avant de se détacher grâce à un essai en force de Claassen et le pied de Rory Kockott.

Heureusement pour eux, malheureusement pour le spectacle, Montpellier a rivalisé de médiocrité dans l’utilisation du ballon. Des en-avant à tire-larigot, des fautes grossières à tous les coins du terrain… Finalement, l’homme du match fut Mamuka Gorgodze, remonté en deuxième ligne mais trop occupé à gâcher un temps fort dans les 22 mètres castrais par un nettoyage illicite (4e) ou à s’exercer aux plaquages hauts. Après une dernière remontrance suite à une explication sur Andreu au sol, le Géorgien laissa ses partenaires à 14 juste avant la mi-temps et pour dix minutes. Il aurait même dû être exclu en fin de match pour avoir tenté de piétiner la tête de Bonello.

Montpellier se saborde, Castres devra faire mieux

Rory Kockott, lui, donnait trois points d’avance au CO qui virait en tête à la pause. Trois points qui allaient surtout permettre aux Castrais de gérer la seconde période avec le vent. Il y eut d’abord la phase de consolidation de l’avantage avec l’essai rapide d’Antonie Claassen (19-9, 45e) alors que Trinh-Duc venait de revenir après s’être fait éteint par une charge de Bornman, omniprésent samedi. Les dix points d’avance suffiront aux Tarnais, qui ont profité à plein (ou presque) de l’indiscipline montpelliéraine. Comment espérer voir les demies avec 14 pénalités concédées en 65 minutes et une difficulté chronique à visiter les 22 mètres castrais ?

Alors, on peut parler de match d’hommes, de rugby à l’ancienne mais ce serait faire "déshonneur" aux ancêtres de ce jeu, déjà plombé par la gabegie de l’an dernier avec une absence d’essais lors des phases finales 2012 qui ont écorné l’image de ce sport. Vendredi soir, Toulouse a heureusement prouvé que l’on pouvait gagner tout en proposant un jeu ambitieux. Face à Clermont, Castres ne sera pas favori et ne devrait pas avoir l’initiative du jeu. Mais en étant aussi laborieux, ils savent qu’ils n’offriront pas de finale à leurs entraîneurs sur le départ. Alors, quel cadeau pour ce duo "champion du Tarn" mais surtout demi-finaliste pour la deuxième fois de rang en Top 14 ?

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×