Lorée - Agen - 1 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Agen-Racing-Métro: Mathieu Lorée sans nostalgie

Agen: Lorée sans nostalgie

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/12/2012 à 10:42 -
Par Rugbyrama - Le 29/12/2012 à 10:42
Mélange d’émotions pour Mathieu Lorée lors de la 14e journée de championnat qui opposera Agen au Racing Métro 92. Le demi de mêlée du SUALG s’apprête à retrouver son ancien club et le stade Yves-du-Manoir.

Match forcément spécial en perspective pour Mathieu Lorée. Ancien de mêlée du Racing-Métro 92, l’actuel agenais ne cache pas son émotion à l’approche de la rencontre de dimanche et de son retour à Yves-du-Manoir. Avec un parfum de nostalgie pour le jeune joueur de 25 ans: "Quand je vais arriver sur le terrain ou dans les vestiaires, cela va faire bizarre. Déjà, le fait d'être dans les vestiaires visiteurs va être... étrange", admet le joueur sur le site du club francilien.

Si l’appréhension existe, l’envie de performer face à ses anciens partenaires est aussi prégnante. Son ami mais désormais adversaire du Racing, Henry Chavancy, sera présent sur le terrain. Cette fois-ci contre lui. Cela n’empêches pas les deux hommes de plaisanter sur la situation, Mathieu Lorée précisant d’ailleurs avec humour "Je l'ai eu au téléphone, il va être gentil avec moi".

Un série noire qui doit prendre fin

Mais malgré son affection particulière pour le lieu, le public et le staff adverse, le joueur agenais sait aussi qu’il n’est plus question de sentiment: le SUALG reste sur une série noire de six défaites consécutives et n’a plus gagné en championnat depuis septembre dernier. Obligation de rectifier le tir dans la course au maintien. Et malgré la défaite (9-15), les Agenais comptent bien s’appuyer sur le dernier match contre Toulon pour relever la tête. "On va essayer de se donner à fond pour continuer sur notre lancée du match contre Toulon. […] Personnellement, je vais essayer de rester le plus concentré possible pour mon équipe en espérant sortir grandi de ce match". Avant de conclure: "Quand tu rentres sur le terrain, tu as le maillot d'une équipe à défendre et tu fais abstraction de tout ce qui se passe autour et en face".