Top 14

Agen: Pas le droit au faux-pas

En recevant le Racing-Metro puis Biarritz, Agen attaque cette nouvelle saison avec l’obligation de l’emporter. L’objectif affiché est de faire mieux que la dixième place de l’an passé.

 
Agen: Gare au faux-pas - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Lundi, dans Midi olympique, les entraîneurs du Top 14 ont majoritairement pronostiqué la descente d’Agen cette saison. Le club lot-et-garonnais a eu vent bien sûr des prévisions de nos oracles. Mais à l’image de son leader de terrain, Jalil Narjissi, préfère ignorer ces mauvais augures. "Je me préoccupe de mon club. Les entraîneurs pensent ce qu’ils veulent. Les bilans, on les fera à la fin". Au moment de recevoir le Racing, le SUALG doit surtout digérer la préparation et corriger ce qui a pu mal fonctionner contre Biarritz ou Bristol en amical. "On arrive en confiance, assure le talonneur agenais. Même si le résultat a été mauvais contre le BO, on sait que beaucoup de joueurs ont tourné et qu’il y a de nouvelles choses à assimiler".

Narjissi: " Gagner nos premiers matchs à la maison"

Le nouveau staff composé de Philippe Sella, encadré par Mathieu Blin et David Darricarrère, constitue le gros changement du côté d’Agen après le départ de l’emblématique duo Lanta-Deylaud. Les schémas de jeu ne sont plus les mêmes malgré le pragmatisme des nouveaux dirigeants qui ne comptent pas faire table rase du passé. Au contraire. Au niveau des ambitions, il s’agit de viser quelque chose de plus excitant que le maintien. Sans objectif précis. "Il n’y a pas d’ambition claire, confirme Narjissi. On veut déjà gagner nos premiers matchs à la maison et on fera un premier bilan à la fin de la phase aller". Face au Racing-Metro, il s’agira de ravir Armandie d’entrée. "On est dans l’obligation de gagner, le Racing est un gros morceau mais on a pas le droit au faux-pas. C’est de la bonne pression pour offrir un bon premier match à notre public". 

Les départs de Dulin, Machenaud ou Badenhorst ne semblent pas inquiéter le fer de lance du pack agenais même s’il connaît leur importance. "Le nouveau staff a recruté d’autres joueurs pour combler des absences importantes. Je ne me fais pas de souci, on est dans la continuité de la saison dernière. On essaiera même de faire mieux", lance-t-il. Sa voix devrait se faire entendre puisque c’est un des garants de l’état d’esprit agenais. Combatif, exemplaire sur le terrain, Jalil Narjissi entame sa neuvième saison dans le Lot-et-Garonne. Et sera un des piliers sur lesquels s’appuiera le nouveau capitaine, Jean Monribot. "Je vais donner le meilleur de moi-même chaque week-end et entouré du mieux possible Jean car la saison sera longue et difficile pour arriver à nos fins". Qu’Armandie se rassure, les joueurs du SUALG ne se présenteront pas en victime expiatoire que ce soit contre le RM92, Biarritz ou d’autres...

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |