Plisson - Stade français Mont de Marsan - 9 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

21e journée - Stade français-Mont-de-Marsan (42-14) - Le Stade français se révolte

Le Stade français se révolte

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/03/2013 à 17:49 -
Par Rugbyrama - Le 09/03/2013 à 17:49
Le Stade français s'est montré bien plus fringuant et a décroché le bonus offensif devant Mont-de-Marsan (42-14). Dix-neuvième défaite pour le promu montois.

C'était un match sans véritable enjeu. Les Parisiens, après leur défaite contre Clermont la semaine dernière, se savaient déjà quasiment éliminés de la course aux barrages, alors que Mont-de-Marsan, lanterne rouge, venait sans complexe, mais pour jouer le jeu et se battre jusqu'au bout. Les hommes de David Auradou voulaient aussi effectuer une prestation convaincante pour le dernier match à Charléty.

On assista alors à un premier acte très ouvert, avec deux équipes qui envoyaient du jeu et ne proposaient que très peu d'alternance. Quatre essais au total dans cette première mi-temps, trois pour Paris, un pour les Landais. Pour la première fois titulaire depuis son retour de suspension, Djibril Camara signait un doublé (32e, 36e). Les hommes du président Savare profitaient des deux réalisations de son ailier pour reprendre l'avantage et creuser un petit écart au score avant la mi-temps (20-14). Auparavant, les buteurs de chaque équipe s'étaient distingués. Arrayet (29e) et Vignau Tuquet (10e, 33e) pour Mont-de-Marsan, et Porical pour le Stade français (12e).

Une seconde période à sens unique

Si la première période s'était révélée serrée et engagée, cela fut beaucoup moins le cas pour le second acte, que les Parisiens allaient largement dominer. Les Montois semblaient craquer physiquement et n'arrivaient pas à se dégager de la pression parisienne. Jérôme Porical donnait trois points de plus peu après la reprise (44e). Puis les joueurs de David Auradou et Christophe Laussucq allaient accélérer et se détacher irrémédiablement au score. Au total trois essais supplémentaires, de Rodriguez Gurruchaga, Dupuy et du talonneur Bonfils sur la sirène. Mont-de-Marsan se montrait trop indiscipliné et allait même passer dix minutes en infériorité numérique suite au carton jaune infligé au capitaine Julien Tastet (60e). La fin du match donnait lieu à de nombreuses fautes de main de la part des deux équipes, épuisées par le rythme jusqu'alors élévé de la rencontre.

Le Stade français s'impose donc largement (42-14), et décroche le point de bonus offensif pour la deuxième fois de la saison seulement. Les Parisiens se rattrapent auprès de leur public après la défaite subie la semaine dernière contre Clermont et ont maintenant pour objectif d'aller décrocher la septième place au classement, qui pourrait s'avérer être qualificative pour la coupe d'Europe l'année prochaine.