Boudjellal - Toulon - 3 aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

2012: Les déclarations marquantes

2012: Les déclarations marquantes

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 27/12/2012 à 11:39 -
Par Rugbyrama - Le 27/12/2012 à 11:39
Rugbyrama vous propose un bilan des déclarations les plus marquantes de cette première partie de saison. Les acteurs du championnat ne mâchent pas leurs mots et nous offrent un florilège de joutes verbales.
 
DPPI

"Je ne suis pas fier d'une partie du public de Mayol, de ces crétins qui ont cru bon de siffler quelqu'un qui était venu leur dire son amour. Quand on siffle quelqu'un qui vient vous dire qu'il vous aime, on est un crétin voire un salaud. Que ceux qui ont sifflé aujourd'hui n'oublient pas que la Coupo Santo, c'est moi qui l'ait instaurée à Mayol et qu'il n'y a rien d'acquis dans ce club. Que ces gens-là lisent des livres, qu'ils voyagent, qu'ils s'ouvrent à d'autres cultures. J'ai honte d'être le président du RCT !" - Mourad Boudjellal (président de Toulon): Coutumier des déclarations assassines, le patron du RCT ne s’est pas fait prier pour afficher son mécontentement face sur la réaction du public de Mayol à l’encontre du chanteur Youssoupha, venu interpréter le Pilou-Pilou lors de la réception de Castres pour le compte de la sixième journée.

Midi Olympique

"L'essai de Camille Lopez, pour moi, il est valable. La vidéo nous le refuse, c'est comme ça. Celui d'Agen est magnifique, un vrai essai de merde! Je suis forcément frustré, mais fier de mon équipe. Je ne regrette rien, on a joué comme on voulait".- Vincent Etcheto (entraîneur de Bordeaux-Bègles) : Agacé après la défaite de l’UBB à Agen (19-15, 7e journée), l’entraîneur girondin commente l’essai agenais, décisif et inscrit à la suite d’une talonnade involontaire.

AFP

"Je n’ai même pas envie de parler d’André Boniface. Je préfère encore parler de mon papa qui comprend encore moins que Boniface mais qui était content. C’est marrant parce que je viens de recevoir de nombreux textos d’anciens joueurs de Béziers et d’autres clubs qui me disent: "c’est merveilleux, ce gros con fermera sa gueule". Maintenant, si on donne du pouvoir à André Boniface qui a tout manqué dans sa vie alors où on va ? Dans ce cas là, moi demain je vais dire à Hollande ce qu’il faut faire, c’est pareil. Il faut être un peu sérieux". - Bernard Laporte (entraîneur de Toulon): L’ancien secrétaire d’État aux sports répond à l’ex-international aux 48 sélections, André Boniface, qui avait tenu des propos peu élogieux sur le jeu toulonnais lors de la victoire des Varois contre l’Union Bordeaux-Bègles (42-12, 4e journée).

Icon Sport

"C'est un nid de serpents là-dedans. Ce ne sont pas des gens qui tiennent la route, ils n'ont pas des réactions de grands chefs d'entreprise. Ce sont des personnes fragiles, qui se sont laissé influencer. Andrew Merthens est une vipère. Il n'avait pas arrêté de critiquer Anturville (prédécesseur de Benetton, NDLR), il voulait sa place. Puis, Benetton est arrivé et il l'a taillé de partout, le surnommant même Benecon sur les réseaux sociaux. Moi, quand je suis arrivé, je l'ai écarté. Mais il m'a mis des bâtons dans les roues, il a fait du lobbying. Il a eu ce qu'il voulait". - Claude Saurel (ex entraîneur de Béziers): Très amer après son limogeage de la tête de l’équipe héraultaise, l’ancien troisième ligne de l’ASBH pointe du doigt la direction biterroise et son successeur, le All-Black Andrew Mehrtens.

Icon Sport

"Être champion d’automne, c’est comme ramener une fille à la maison après une soirée en discothèque: le plus dur reste à faire". - Jean-Charles Orioli (Toulon): Pour tempérer l’excitation du titre symbolique de champion d’automne, le talonneur toulonnais a usé d’une métaphore plutôt inattendue.

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication