Yannick Jauzion - 03.12.2011 - Toulouse - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Toulouse: les demi-finales en filigrane

Toulouse: les demi-finales en filigrane

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/05/2012 à 08:02 -
Par Rugbyrama - Le 05/05/2012 à 08:02
A Toulon, les Toulousains se déplaceront avec la ferme volonté de se tester. Pas dans l’idée de marquer les esprits d’un potentiel adversaire en phase-finale, mais bien dans une logique interne de montée en puissance. La tête aux demi-finales, ils n’ont plus que deux matchs pour s’y préparer.

Le quart de finale de H Cup, perdu à Edimbourg, a semble-t-il laissé des traces difficiles à effacer dans les esprits toulousains. Autant sur le résultat que sur la manière. Clément Poitrenaud, l’arrière international, ne s’en cache d’ailleurs pas. "Au niveau de la sérénité, c’est pas vraiment ça ces dernières semaines, puisqu’on a subi quelques revers. Notamment un en quart de finale de coupe d’Europe, puis un à Perpignan en suivant. […] On avait besoin de se remettre au boulot puisqu’au delà des défaites en elles-mêmes, on avait vraiment pas montré un visage intéressant, avec du mal à mettre en place notre rugby". Les Toulousains ont pourtant des raisons de positiver. S’ils sont passés à côté de leur événement européen, le championnat, pour lequel ils sont déjà qualifiés en demi-finale, est porteur d’espoirs pour faire de ce cru 2011-2012 un succès.

Pour ce faire, les Stadistes peuvent compter sur une culture de la gagne sans commune mesure. Et sur deux derniers matchs de phase régulière de championnat, à Toulon ce samedi puis contre Montpellier la semaine prochaine. Du haut niveau pour monter en puissance dans l’optique des demi-finales. "On va évaluer nos forces et nos faiblesses. Eux feront la même chose. Mais tout le monde est bien conscient que cela ne ressemblera en rien à une demi-finale", coupe court le manager Guy Novès. "On a besoin de deux gros matchs pour préparer cette demi-finale. On va à Toulon, qui est un prétendant au titre. On recevra ensuite Montpellier, lui aussi prétendant au titre. C’est bon pour nous. Des matchs intéressants, avec de l’intensité. C’est ce dont on a besoin. Même si le résultat importe moins que d’habitude", assure Clément Poitrenaud.

De la continuité... enfin!

Le travail de préparation pour les demi-finales profite également des nombreux retours au sein de l’effectif toulousain, qui retrouve progressivement une vie plus paisible après une saison rythmée par les nombreuses échéances internationales. Appréciable. "Ça a été une saison extrêmement compliquée", détaille Guy Novès. "Paradoxalement, nous sommes qualifiés en demi-finale relativement tôt. On avait l’impression d’être dans le vrai mais très rapidement, avec des blessures très importantes, notamment au poste de n°2, cela a remis en question notre façon de voir les choses. Actuellement, le fait de travailler dans la continuité, sur plusieurs semaines, devrait nous permettre de remonter en puissance pour atteindre le niveau espérer dans quelques semaines. [...] On a deux matchs pour préparer la demi. Deux matchs intéressants qui j’espère vont nous permettre de trouver des repères et surtout de voir ce qui cloche pour, sur les trois prochaines semaines, pouvoir travailler correctement". Et sans surprise, comme tous les ans, les Toulousains devraient être des clients plus que sérieux une fois le temps des phases finales venu. Les grandes équipes, paraît-il, ne meurent jamais.