Doussain - Paris Toulouse - 31 mars 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Toulouse prêt pour l’Europe

Toulouse prêt pour l’Europe

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/04/2012 à 19:07 -
Par Rugbyrama - Le 01/04/2012 à 19:07
La victoire, samedi, sur la pelouse du Stade français (22-18) a permis aux Toulousains de se mettre dans les meilleures conditions possibles, une semaine avant leur quart de finale européen à Edimbourg. Une montée en puissance bienvenue qui rassure l’encadrement des champions de France en titre.
 

A Bordeaux-Bègles, la semaine dernière, Toulouse s’était montré inquiétant. Le leader du championnat avait commis des erreurs inhabituelles et certains de ses joueurs semblaient émoussés physiquement. Samedi, le champion de France en titre a fait taire toutes les critiques. Infligeant au Stade français sa première défaite de la saison à domicile (22-18). Dans le jeu, dans l’efficacité, en mêlée fermée ou dans le combat dans les rucks, les Toulousains se sont retrouvés. "C'est sûr qu'il y a des choses bien plus positives que la semaine dernière et que les semaines d'avant", soulignait l'entraîneur des trois-quarts Jean-Baptiste Elissalde.

Guy Novès, le manager, s’est déclaré pour sa part "rassuré" par la copie de ses joueurs qui prennent quatre longueurs d’avance sur leur dauphin, Clermont. "Cela fait du bien à la tête. On est entré avec le même état d'esprit que la semaine dernière mais la semaine dernière au bout de deux-trois temps de jeu, il y avait un joueur qui perdait le ballon à l'impact, le jetait n'importe où... Avec cette victoire, les mecs savent qu'en s'en donnant les moyens, ils peuvent rivaliser face à une équipe qui aime jouer, qui joue une place en phase finale, une place européenne".

Poux: "Un niveau supérieur"

Surtout, ce succès arrive à point nommé pour le Stade toulousain. En effet, samedi prochain, les coéquipiers de Thierry Dusautoir retrouveront la scène européenne avec un quart de finale de H Cup plus compliqué que prévu à Edimbourg. L’équipe écossaise, moribonde en Ligue celte avec une piètre onzième place, a misé toute sa saison sur le rendez-vous face aux quadruples vainqueurs de la compétition. Une rencontre dans laquelle les Toulousains se sont immédiatement plongés en sortant des vestiaires du Stade de France. "On se satisfait du résultat ici à Paris mais on se plonge déjà sur notre match de samedi prochain qui reste le plus important", confirme Elissalde.

Et si les Haut-Garonnais semblent monter en puissance au bon moment - l’encadrement stadiste ayant sûrement programmé un pic de forme à cette période de l’année – Guy Novès reste très prudent. "Est-ce que ce succès devant Paris nous met dans une meilleure position pour le quart de finale ? Non", répond-t-il, de manière claire et stoïque. Le pilier international Jean-Baptiste Poux lui emboîte le pas: "Ce sera encore un niveau supérieur. Contre Paris, il n'y a pas eu trop de rythme. Face aux Ecossais, il y aura beaucoup de jeu". Cela tombe bien, Toulouse aime les défis.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×