Top 14

Toulouse donne la leçon

Toulouse a offert un véritable récital en deuxième mi-temps pour empocher le bonus offensif (56-6) face à un promu girondin qui a longtemps tenu défensivement avant de craquer physiquement. L'ailier Timoci Matanavou s'est distingué en marquant trois des sept réalisations du champion de France.

 
Toulouse donne la leçon - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Méconnaissables en première période avec un nombre impressionnant de ballons perdus et un jeu au pied bien trop imprécis de Beauxis, les Toulousains n'ont pas pu mener à bien leurs velléités offensives. En face, les promus girondins n'avaient pas grand-chose à envier à leurs hôtes avec énormément de bonnes intentions affichées. Mais là aussi, le manque de concrétisation était flagrant. Malgré le franc soleil d'Ernest-Wallon, les Girondins n'étaient en effet guère plus adroits. Les hommes de Delpoux tenaient pourtant bien mieux le ballon mais pêchaient eux aussi dans la finition, notamment à cause d'un second rideau défensif haut-garonnais efficace, à l'inverse du premier, trop souvent débordé sur les ballons de récupération exploités par Connor et Lilo, très tranchants. Dans ces conditions, le score était meublé par les buteurs, Reihana (11e) et Lopez (31e) répondant à Bézy (10e, 13e). Il fallait attendre une filouterie de ce dernier à quelques secondes du terme du premier acte pour voir le Stade toulousain se détacher grâce à sa mêlée dominatrice (11-6, 38e).

Le Stade déroule, Matanavou triple

La seconde période repartait sur le même rythme "fou-fou" avec tout autant de maladresses de part et d'autre. Seulement, l'UBB allait peu à peu payer sa débauche d'énergie. La fatigue se faisait sentir, les Girondins se montrant de plus en plus indisciplinés. Reihana écopait d'un carton jaune pour un acte d'antijeu (54e), point de départ de la déferlante toulousaine. Les coéquipiers de Nyanga faisaient montre de plus de justesse et c'était d'ailleurs ce dernier qui montrait l'exemple à l'heure de jeu (21-6, 60e). Matanavou emboîtait le pas et faisait parler ses qualités de vitesse (62e, 67e). Comme si la coupe de l'UBB n'était pas assez pleine, Poitrenaud (72e), Matanavou pour le triplé (76e) et Donguy (56-6, 79e) en remettaient une couche.

Bordeaux-Bègles mesurait alors l'énorme écart avec le champion de France en titre. Malgré tout, les promus auront réalisé une heure de qualité durant laquelle ils auront fait souffrir les Toulousains. Les motifs de satisfactions sont nombreux, même avec un score d'une telle ampleur. Car il conviendra de ne pas se tromper d'objectif, le gros événement étant prévu la semaine prochaine avec la réception de Lyon. De son côté, le Stade toulousain se relève après sa claque reçue à Castres le week-end dernier (24-3) et reste donc accroché au podium, deux longueurs derrière Clermont et le CO. Rassurés, les Haut-Garonnais devront toutefois montrer plus d'application en attaque comme en défense avant les réceptions du Stade français et de Perpignan.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |