Albacete - Toulouse Brive - 21 avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Toulouse a souffert pour battre Brive

Toulouse a souffert pour battre Brive

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/04/2012 à 16:59 -
Par Rugbyrama - Le 21/04/2012 à 16:59
Brouillon et inconstant dans le jeu, Toulouse a connu beaucoup de difficultés pour dompter Brive (30-21) qui repart sans bonus. Une grosse déception pour les Corréziens pour ont offert une belle résistance mais qui ont craqué en fin de rencontre. La bande de Novès se qualifie pour les demi-finales.

Une saison tient souvent à peu de choses. Celle de Brive par exemple pourra peut-être basculer à cause de ce point de bonus défensif oublié. Une pénalité de Bélie sur la sirène qui ne passe pas et qui ne permet pas aux Corréziens de ramener un point de bonus pourtant amplement mérité. Celui-là même qui avait été ramené de Bayonne beaucoup plus tôt dans la saison et qui offre aujourd'hui aux hommes de Casadei et Mola un léger sursis, somme toute anecdotique. A égalité de points avec les Basques à deux journées du terme, les Coujous ne sont pas relégables.

Une bien maigre consolation compte tenu de l'investissement mis face à des Toulousains dans le doute depuis quelques semaines. Seulement, l'envie et la détermination ne suffisent pas, même face à des champions de France loin d'être à leur meilleur niveau. Brive aura en effet payé lourdement son indiscipline, chronique tout au long de la rencontre malgré deux beaux essais de Spedding (27e) et Boussuge (39e), parfaitement amenés par Geraghty et permettant surtout au CABCL de mener à la pause (15-18). La deuxième mi-temps a été fatale aux Brivistes.

McAlister: retour gagnant

Car du côté de Toulouse se trouve un certain Luke McAlister. L'ouvreur, qui n'était plus apparu sous le maillot stadiste depuis la défaite il y a un mois à Bordeaux, a signé un retour convaincant. Il a en effet impulsé le rythme dans une ligne de trois-quarts au peps retrouvé, ce qui laisse augurer des jours bien meilleurs que ceux connus depuis quelques temps. Tout n'a pas été parfait, loin de là, avec beaucoup de déchet. Mais le Stade toulousain a retrouvé un semblant de créativité lui permettant de provoquer l'incertitude dans la défense et surtout d'inscrire également deux essais bien construits, par Poitrenaud (10e) et Clerc (17e). Grâce à une mêlée ultra dominatrice et malgré une conquête en touche toujours aussi défaillante, les Toulousains ont, sans s'affoler, pris le dessus sur un hôte indiscipliné. Si McAlister est un excellent animateur, c'est aussi un très grand joueur, lui qui a su augmenter son taux de réussite au pied pour faire plier les Brivistes. Avec vingt points au compteur, il a donc mené les siens vers un succès étriqué qui a tardé à se dessiner.

Étant donné la situation actuelle, et même si cela n'a pas forcément rassuré dans le clan Rouge et Noir, il conviendra de s'en satisfaire pleinement puisqu'elle permet de ravir la première place à Clermont avec surtout une trêve de quinze jours à venir. Et surtout, de se qualifier directement pour les demi-finales. Pour Brive, en revanche, il faudra rebondir en Challenge européen face à Biarritz la semaine prochaine avant de terminer en Top 14, avec encore plus de pression, par la réception de Bordeaux-Bègles et le déplacement à Clermont. Tout sauf facile...