Top 14

Toulon revanchard

Rugby Club Toulonnais17 - 13Racing Métro 92

Toulon se doit de réagir après son échec européen sous peine de connaitre une nouvelle année sans titre.

 
Toulon revanchard - Rugby - Top 14Icon Sport
 

L'ENJEU

La mission pour les Toulonnais dépasse le simple cadre d’un match de rugby. Plus symbolique: le RCT doit gagner. Enfin. Après des échecs en demi-finale de championnat (2010), en quart de finale de H Cup (2011) et par deux fois en finale de Challenge européen (2010 et 2012), les Toulonnais n’ont toujours rien gagné. Malgré les énormes investissements consentis et, sur le papier, une équipe qui n’a rien à envier aux ogres toulousains et clermontois. Contre le Racing, le RCT a l’occasion de remporter le premier match de phase finale (hors Challenge) de son ère moderne. De quoi situer le niveau de pression sur la Rade. C’est justement à Toulon que la rencontre se déroulera. Dans un stade Félix-Mayol au public chauffé à blanc et qui aura, à coup sûr, un rôle à jouer dans cette rencontre. Plus le droit à l’erreur.

L'EQUIPE

La semaine toulonnaise a été animée des plus folles rumeurs. Van Niekerk écarté ? Giteau à l’arrière ? Quid de Wilkinson ? Pour cette rencontre décisive, Bernard Laporte a finalement choisi un XV de départ des plus conventionnels. Malgré les imprévus. Et le premier est de taille: l’absence de Carl Hayman, suspendu pour quatre semaines par l’ERC après son "plaquage cathédrale" sur N’Gwenya en finale de challenge européen. Kubriashvili débutera donc à droite, alors que le jeune Chilachava prendra place sur le banc, sans aucune apparition en Top 14 au compteur! Deuxième tuile, survenue également la veille du match: Alexis Palisson, touché aux côtes, ne sera pas de la partie. C’est, du coup, l’Australien Luke Rooney qui débutera à l’arrière, Benjamin Lapeyre glissant à l’aile. Pour le reste, le XV de départ du RCT est classique: non-inscrit sur les listes ERC pour la finale de challenge la semaine dernière, Fernandez-Lobbe, Botha et Shaw retrouve une place de titulaire respectivement en numéro 8, 4 et 5.

LA STAT

1.- Souvent inconstants loin de Mayol, les Toulonnais ont par contre été intraitables cette saison à domicile. Ou presque... La jeune garde clermontoise, en début de saison, était venue s’offrir le scalpe des Varois sur leurs terres (0-17). Le seul accroc dans leur parcours.

L.F

 - Eurosport@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |