Top 14

Toulon: Sur une note aigre-douce

Concassés en mêlée fermée, les Toulonnais ont laissé s'envoler, dans ce secteur, une bonne partie de leur rêve de sacre national. Malgré tout, les Varois cherchaient à positiver, samedi soir après le match. S'il n'a pas connu de sacre validant les efforts, la saison du RCT reste belle.

 
Sur une note aigre-douce - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Devant la presse, Sébastien Bruno ne cachait pas son amertume d'avoir perdu. Certes. Surtout, de telle manière. Rarement on a vu, depuis l'entrée du rugby dans le monde du professionnalisme, une équipe reculer autant en mêlée fermée un jour de finale. Alors forcément, dans les couloirs du Stade de France au moment de débriefer la rencontre, ce secteur occupait une bonne partie de l'espace. "C'est dur à encaisser d'autant que toute la saison, la mêlée était notre force. Sur ce match déterminant, cela a été notre faiblesse", esquissait le talonneur. Avant de développer. "On a essayé d'en discuter à la mi-temps. On n'y est pas arrivé, malgré un petit coup de mieux en début de seconde période. Notre mêlée s'est étiolée. L'arbitre nous surveillait. On était dans l’œil du cyclone et on ne pouvait même pas jouer sur le vice pour nous en sortir".

Malgré tout, dans l'aigreur de deux défaites en finale (Challenge européen et Top 14), les Toulonnais devront trouver des raisons de garder de cette saison 2011-2012 un souvenir positif. Justement parce qu'ils ont participé à deux finales. "Pour le club, c'est déjà très bien", acquiesçait Mathieu Bastareaud. "C'est juste dommage qu'on ne puisse avoir un titre au bout. Mais on ne va pas se taper la tête contre les murs. Il faut que l'on soit fier de ce qu'on a fait".

"Une bande de potes"

Si, sportivement, le RCT termine finalement cette saison sans titre, il a peut-être gagné autre chose dans cette dernière ligne droite. Équipe de retraités, de mercenaires? Une théorie difficile à soutenir désormais, au vu de l'engagement que les Botha, Fernandez-Lobbe, Shaw et autres Armitage ont mis, depuis deux bons mois, au service des couleurs varoises. "Au début de la saison, on avait des noms mais pas d'équipe. On ne donnait pas cher de notre peau. Mais on est une bande de copains et nous avons fait taire beaucoup de monde", revendiquait Mathieu Bastareaud. "On n'est pas juste là pour prendre un chèque et se dorer au soleil", concluait Sébastien Bruno. Pour les prochaines saisons, les autres équipes seront prévenues. Et le défi, couplé à l'enjeu de jouer la H Cup, s'annonce encore bien supérieur.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |