Top 14

La surprise Donguy, Poux apte

Le manager de Toulouse, Guy Novès, a décidé d'aligner Yves Donguy à l'aile droite pour la finale contre Toulon samedi. Jean-Baptiste Poux sera présent au poste de pilier gauche malgré une lésion au biceps du bras droit. Nyanga et David ne sont pas sur la feuille de match.

 
ST: La surprise Donguy - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Guy Novès a levé le voile sur l’équipe qui sera chargée de défendre le titre national du club haut-garonnais. Devant, on note la présence de l’inoxydable pilier Jean-Baptiste Poux, qui fut pourtant longtemps incertain en raison d’une lésion au biceps droit. Pour le reste du pack, aucune surprise : William Servat évoluera au talon, soutenu par Census Johnston à droite et Yoann Maestri et Pato Albacete derrière. La troisième ligne de la demi-finale contre Castres Bouilhou-Picamoles-Dusautoir (capitaine) est reconduite.

Le pack toulousain ne compte au final que deux grands absents: le flanker Yannick Nyanga, victime du choix des entraîneurs et écarté du groupe depuis une certaine défaite à Toulon (25-22), et le prometteur troisième ligne centre Gilian Galan, qui n’aura pas réussi à se rétablir d’une entorse du coude. Jugé trop juste par l’encadrement toulousain, il prendra aussi place dans les tribunes du Stade de France. Christopher Eric Tolofua, Gurthro Steenkamp, Romain Millo-Chlusky et Gregory Lamboley apporteront du sang frais en seconde période.

Donguy le revenant

La surprise de Guy Novès figure dans les lignes arrières, et plus précisément au poste d’ailier gauche, où Yves Donguy a été préféré à Timoci Matanavou. Une option peut-être surprenante pour certains, mais logique dans le mesure où il est probable que les Toulonnais envoient une nuée de chandelles dans le ciel de Saint-Denis pour mettre la pression sur le triangle arrière toulousain. Or, le Fidjien a déjà montré quelques signes de faiblesse dans l’exercice. Pour le reste, la ligne de trois-quart de la demi-finale a été reconduite.

Derrière la charnière Doussain-Beauxis, la paire de centres Fritz-McAlister offre à la fois punch offensif et rigueur défensive. Vincent Clerc, auteur d’un incroyable sauvetage d’essai sur le centre castrais Max Evans, est bien sûr titulaire, tout comme Clément Poitrenaud à l’arrière. Le retour de Yves Donguy cause toutefois un dommage colatéral: celui de Yann David, auteur de quelques plaquages destructeurs après être entré en jeu en demie. L’ex-Berjallien est sacrifié pour cette finale, et rejoindra d’autres partenaires malheureux dans les tribunes. Tel est prix à payer quand on évolue au milieu d’un effectif aussi riche que celui du Stade toulousain.

Le XV de départ: Poitrenaud ; Clerc, McAlister, Fritz, Donguy ; (o) Beauxis, (m) Doussain ; Dusautoir, Picamoles, Bouilhou ; Albacete, Maestri ; Johnston, Servat, Poux.

Remplaçants: Steenkamp, Tolofua, Montes, Millo-Chluksi, Lamboley, Burgess, Jauzion, Matanavou.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |