Icon Sport

Toulon: Wulf bloqué par la Fédération néo-zélandaise

Toulon: Wulf bloqué par la Fédération néo-zélandaise
Par Rugbyrama

Le 08/07/2012 à 14:19Mis à jour Le 08/07/2012 à 14:33

La fédération néo-zélandaise ne laisserait pas l’ailier all black rejoindre à nouveau Toulon cette saison. Rudi Wulf étant encore sous contrat avec les Blues d’Auckland pendant un an, son transfert sur la rade est loin d’être acquis.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Après une saison catastrophique, la province néo-zélandaise des Auckland Blues est victime des velléités de départ de bon nombre de ses joueurs. Parmi eux, Rudi Wulf, l’ailier aux quatre sélections chez les All Blacks et qui a déjà porté le maillot varois. Le RCT lui a proposé un contrat de deux ans et Wulf a souligné qu'il voulait quitter le navire. Le joueur âgé de 28 ans a donc demandé à sa fédération la possibilité de saisir cette opportunité mais sa requête devrait être déclinée par la NZRU, bien décidée à le retenir.

Il est en effet rare que celle-ci laisse partir ses joueurs encore sous contrat. Seules certaines libérations précoces sont envisageables, concernant des joueurs ayant rendu des services exceptionnels au rugby néo-zélandais pendant de longues années, à l’image de Dan Carter autorisé à faire une pige à Perpignan en 2008-2009.

Vers le bras de fer !

Mais ce cas de figure ne s’appliquerait donc pas à Rudi Wulf, capé en 2008. Sa fédération est donc réticente à son départ, estimant qu’il doit encore évoluer dans son pays d’origine plutôt que de faire le bonheur de Toulon (et de son banquier) pour les deux saisons à venir.

Du côté des Blues, qui ont déjà perdu cet été des éléments forts comme Toeava, Kaino ou Munro, l’on espère que Wulf honorera se dernière année de contrat: "Les joueurs doivent arrêter de passer d’un contrat à un autre comme il l’a fait ! Il a rompu son contrat avec Toulon pour revenir ici et maintenant il veut rompre celui-ci pour y retourner", s’insurgent les dirigeants de la province d’Auckland. Le joueur est par ailleurs en repos forcé pendant six à huit semaines à la suite d'une opération de l’épaule subie mercredi.

0
0