Carl Hayman - Toulon - 2 mars 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Toulon: Pas de phases finales pour Hayman

Toulon: Pas de phases finales pour Hayman

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/05/2012 à 15:24 -
Par Rugbyrama - Le 25/05/2012 à 15:24
Le pilier de Toulon, Carl Hayman, ne jouera pas les phases finales du Top 14 après avoir écopé de quatre semaines de suspension par l'ERC. Le joueur néo-zélandais est sanctionné pour un plaquage cathédrale en finale du Challenge européen sur le Biarrot Takudzwa N'Gwenya.

La coupe d’Europe est en train de coûter cher au RC Toulonnais. Très cher, même. Alors que, dans la défaite, ils avaient au moins impressionné en mêlée fermée lors de la finale de Amlin challenge cup face à Biarritz, les Varois viennent d’enregistrer une bien mauvaise nouvelle dans ce secteur: le pilier all black Carl Hayman (32 ans, 45 sélections) a écopé de quatre semaines de suspension par la commission de discipline de l’ERC. En cause: son plaquage cathédrale sur l’ailier biarrot Takudzwa Ngwenya, à la 46e minute de la finale et qui lui avait déjà coûté un carton jaune. Une sanction lourde que l’officier indépendant de la commission de discipline Christopher Quinlan (Angleterre) a justifié par le fait que, selon lui, le geste aurait mérité un carton rouge, peut-on apprendre auprès de l’ERC.

Un cas qui aurait même dû entraîner six semaines de suspension, selon le règlement de l’institution européenne. Le joueur, plaidant coupable, a finalement vu sa peine réduite à quatre semaines. Une consolation (très) maigre, puisque l’aménagement de peine ne change rien au fait que le joueur voit sa saison d’ores-et-déjà terminée. Hayman est en effet suspendu des terrains jusqu’au 2 août, la période de vacances n’entrant pas dans le cadre des semaines de suspension.

Qui à droite?

Au-delà de la perte que représente l’absence du pilier all black, auteur jusque-là d’une très bonne saison, la question du poste de pilier droit risque de hanter la dernière nuit des supporters du RCT avant le barrage face au Racing-Métro 92, samedi (21h) à Félix-Mayol. Dans la hiérarchie habituelle, c’est le Géorgien Davit Kubriashvili qui devrait assurer la tenue du poste. Une option presque inéluctable mais qui met en branle l’édifice varois, Kubriashvili n’étant pas, jusque-ici, auteur de sa meilleure saison sous le maillot du RCT. Reste à savoir qui prendra place sur le banc. Un autre Géorgien, le jeune Levan Chilachava (20 ans), pourrait être celui-ci, bien qu'il ne compte aucune apparition cette saison en Top 14. Rude première.