Simon Raiwalui - Racing - Mars 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Racing: Raiwalui et Noriega pour les avants

Racing: Raiwalui et Noriega pour les avants

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/07/2012 à 12:35 -
Par Rugbyrama - Le 09/07/2012 à 12:35
Le président du Racing, Jacky Lorenzetti, vient d'annoncer la nomination du duo Raiwalui-Noriega au poste d'entraîneur des avants. Gonzalo Quesada a été nommé pour sa part entraîneur en chef.

Comme Midi Olympique le révèle dans son édition de ce lundi, l'ancien deuxième ligne fidjien du Racing-Metro, Simon Raiwalui (38 ans), sera en charge des avants du club francilien cette saison. Il sera assisté dans sa mission par l'ancien pilier Patricio Noriega (41 ans). Le Racing l'a annoncé ce lundi matin sur son site internet: "Simon Raiwalui, 38 ans, international fidjien (39 sélections), qui a conduit en tant que capitaine le Racing Metro 92 à son titre de champion de Pro D2, partagera l'entraînement des avants avec Patricio Noriega, 41 ans,international argentin (25 sélections) puis australien (24 sélections) qui aura pour mission spécifique la performance de la mélée francilienne". La saison passée, Raiwalui était coentraîneur des espoirs franciliens. De son côté, Noriega, qui faisait partie du staff wallaby, connaît parfaitement Gonzalo Quesada.

Quesada officiellement entraîneur en chef

Car dans le même temps, alors que les joueurs retrouvaient le chemin de l'entraînement ce lundi matin, le Racing a profité de ce communiqué pour officialiser la promotion de Gonzalo Quesada, recruté en cours de saison dernière comme responsable des trois-quarts: "Gonzalo Quesada est nommé entraîneur en chef", toujours en charge des arrières. C'est donc lui qui sera désormais à la tête du staff. Tous trois se sont engagés pour les deux prochaines saisons (plus une autre année optionnelle). Selon le club, ces décisions sont intervenues "dans le prolongement de la réorganisation mise en place en février dernier" par le président Jacky Lorenzetti, après notamment la défiance des joueurs à l'encontre du manager Pierre Berbizier. Lui à qui le rôle de directeur général délégué au sportif a été confié.