Benoit BABY - 12.08.2011 - Biarritz - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Présentation : Biarritz

Présentation : Biarritz

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/08/2011 à 17:07 -
Par Rugbyrama - Le 17/08/2011 à 17:07
A neuf jours de la reprise du Top 14, notre site continue son tour d'horizon des quatorze équipes qui se disputeront le bouclier de Brennus. Ce mercredi, zomm sur Biarritz. Le club basque, qui n'a guère bougé cet été, mise beaucoup sur la formation sans pour autant revoir ses objectifs à la baisse.
From Official Website

Biarritz Olympique Pays Basque
Fondé en 1913
Stade : Aguilera (13500 places)
Président : Serge Blanco
Entraîneurs : Patrice Lagisquet - Serge MilhasJack Isaac
Classement 2010-2011 : Cinquième, éliminé en match de barrages
Titres : 5 Boucliers de Brennus (1934, 1939, 2002, 2005, 2006), 1 Yves-du-Manoir (1937)

L’objectif : Une place dans les six premiers

Comme chaque saison, Biarritz voudra jouer les premiers rôles en Top 14. Mais aussi bien figurer en H Cup où le club basque se qualifie régulièrement pour les phases finales. Pour cela, et un peu à l'inverse de la majorité des clubs de l'Hexagone, le BOPB a choisi de se tourner davantage vers ses racines et sa formation pour continuer à prospérer. Pas de gros transferts donc malgré 2-3 joueurs bien ciblés (Héguy, Baby, Caprice). "Ce n'est pas un choix par défaut, il est parfaitement assumé, clame dans Midi Olympique le président Serge Blanco. L'argent a été mis sur les jeunes. Si j'avais voulu une ou plusieurs stars, j'aurais pu diminuer le nombre de contrats et augmenter les salaires de quelques-uns. Mais ce n'est pas ma vision des choses". Biarritz ne voit même pas ses objectifs au rabais. "Notre objectif sera de faire aussi bien que la saison dernière...voire mieux", affirme le nouveau directeur du rugby Patrice Lagisquet.

La star : Imanol Harinordoquy

Roi de la touche, patron du pack biarrot, le Basque sait tout faire. Harinordoquy, 71 sélections, sait s'imposer à tous les niveaux. Ceux du terrain et des hommes. Vertus rares. Le natif de Garazi a su garder confiance malgré l'éclosion de Lakafia qui lui a pris sa place de numéro 8, lui glissant sur le flanc de la troisième ligne. Mais Harinordoquy symbolise mieux que quiconque, le club, la ville et sa région, le Pays basque. Son seul prénom

Le joueur à suivre : Benoit Baby

Énorme talent reconnu depuis son plus jeune âge, le joueur formé à Toulouse a toujours eu du mal à confirmer au plus haut niveau. Irrégulier et souvent blessé, il n'a jamais pu s'imposer au Stade toulousain ni à Clermont. A 27 ans, on le voit pourtant bien relancer sa carrière du côté de Biarritz. Il possède en tout cas de vraies qualités pour le faire, comme sa technique et sa vitesse. Sa polyvalence (ouvreur, centre, arrière) pourrait bien lui rendre des services.

Le départ qui fait mal : Arnaud Mignardi

Très peu de mouvements à Biarritz cette intersaison et donc très peu de départs. Les cadres (Yachvili, Harinordoquy...) ont été prolongés pour le plus grand bonheur du public d'Aguilera. Toutefois, le club basque perd un bon élément en la personne d'Arnaud Mignardi. Solide défenseur et attaquant perforant, le centre passé par Auch, Agen et Clermont n'a pas su convaincre le staff biarrot malgré un match de barrages contre Clermont l'an dernier excellent. Son ultime match avec le BOPB...Il portera le maillot de Brive l'an prochain pour se relancer.

Mouvements

Arrivées : Héguy (Bayonne) - Baby (Clermont) - Caprice (Angleterre) - Burotu (Fidji) - Dunning (Waratahs)

Départs : Barozzi, Mignardi, Fior (Brive) - Tranier (Lyon) - Guinazu - Vahafolau - Lucu (Mont-de-Marsan)