David Auradou - entrainement Stade francais - 2008 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Auradou: "Le Stade français dans le vif du sujet"

Auradou: "Le Stade français dans le vif du sujet"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/07/2012 à 15:44 -
Par Rugbyrama - Le 19/07/2012 à 15:44
Les joueurs du Stade français, en stage à Soustons (Landes), ont renoué avec le ballon cette semaine, se sont confrontés aux nouvelles règles et ont bénéficié de l'expertise de Phil Keith-Roach pour la mêlée. Tour d'horizon avec David Auradou, l'entraîneur des avants parisiens.
 

Comment se passe le stage à Soustons, dans les Landes ?

David AURADOU: On s'est retrouvé vendredi dernier. Depuis dimanche, on s'entraîne à raison de deux séances par jour, matin et après-midi. Nous trouvons ici de bonnes conditions de travail, les joueurs affichent un excellent état d'esprit. Il faudra valider le travail en match demain contre Bayonne.

Quels sont les objectifs de ce premier match amical ?

D.A.: Après trois grosses semaines de préparation physique et une semaine de stage, nous allons nous recentrer sur quelques repères collectifs. Le staff ne sera pas ultra exigeant sur le rendu de la copie. On souhaite qu'il y ait de la continuité avec ce que l'on fait dans la semaine en sachant que les joueurs ont retrouvé le ballon que depuis quatre jours. On rentre dans le vif du sujet.

Quel a été l'apport de Pascal Gaüzere, arbitre international, passé vous voir ?

D.A.: Pascal est venu hier (mercredi) nous rendre visite. Lundi matin, le staff était à Toulouse pour la notification des nouvelles règles. C'était important que Pascal vienne sensibiliser les joueurs. Il faut s'adapter aux trois annonces (le passage de quatre à trois commandement en mêlée, N.D.L.R.) et à la règle des cinq secondes après le "jouez-le". Cela demande d'être plus dynamique. On sait que vu les phases finales de l'an dernier, ces changements ont l'objectif de rendre plus propres le secteur de la mêlée, qu'on perde moins de temps sur ces phases arrêtées.

La mêlée parisienne a également bénéficié de l'expertise de Phil Keith-Roach cette semaine...

D. A. : Oui, il a apporté son savoir-faire notamment au niveau de la position des joueurs, du travail collectif. J'ai beaucoup discuté avec lui sur la façon d'appréhender ce travail spécifique. Son apport est appréciable d'autant qu'il a un C.V. qui parle pour lui (spécialiste de la mêlée des Anglais champions du monde 2003 et des Wasps notamment, N.D.L.R.). Il peut donner des conseils sur des petits exercices à faire pour nous améliorer. Les joueurs y sont sensibles.