Yoann Huget - décembre 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Huget : "Nous avions un peu peur"

Huget : "Nous avions un peu peur"

Par Icon Sport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/03/2012 à 18:47 -
Par Icon Sport - Le 25/03/2012 à 18:47
Samedi soir, dans un match à couteaux tirés, Bayonne s'est péniblement imposé sur sa pelouse face à Brive (19-12). Paralysés par l'enjeu, les hommes de Didier Faugeron ont peu concrétisé, laissé filer de nombreux points et, au final, concédé le bonus défensif à Brive.

L'air était irrespirable samedi à Jean Dauger. Les chiffres en témoignent parfaitement : à la pause, on dénombrait trois cartons jaunes (Caminati, Bernad et Boutaty), quatorze pénalités signalées et des tonnes de ballons perdus. En effet, les fautes ont gâché la première partie de la rencontre, "Il y avait tout le temps des coupures, des temps morts, on n'a jamais su emballer cette rencontre" a reconnu Yoann Huget à la sortie des vestiaires. Didier Faugeron n'était pas plus satisfait: "Je n'ai pas l'impression qu'on ait joué en première mi-temps", déplorait-il. L'enjeu était trop important, paralysant même. Aucune des deux équipes n'est parvenue à développer son jeu et, comme l'a avoué l'entraîneur bayonnais, les choix tactiques n'ont pas toujours été très judicieux.

"Psychologiquemement, on savait que ce serait très difficile: une défaite nous condamnait à la relégation. On a sans doute joué en pensant à cela. Nous avions un peu peur, on a fini par se lâcher en deuxième mi-temps. C'était un match difficile à préparer et aussi difficile à gagner", a expliqué Yoann Huget. Et ce n'est pas durant les prochaines rencontres que les Bayonnais vont pouvoir relâcher la pression puisqu'une réception (Biarritz, le 14/04) et deux déplacements décisifs (l'Usap, le 31/03 et Lyon, le 20/04) les attendent. Didier Faugeron en est bien conscient: "Plus ça va aller, plus on va se rapprocher de la fin du championnat et plus ça va devenir compliqué".

Bayonne sème des points en route

Mais au final, peu importe le déroulement de la partie, Bayonne a réussi le plus important: gagner. "Cette victoire (…) nous permet encore d'y croire. Cette équipe est capable de tout et pourquoi pas d'un succès à Lyon ou Perpignan. On doit désormais réaliser un exploit à l'extérieur", a souligné l'ailier bayonnais. En effet, les Basques sont désormais à un point de Perpignan, le premier non relégable et ont donc fait un petit pas vers le maintien. Toutefois, dans la bataille de bas de tableau, si Bayonne a pris quatre points il a aussi concédé le point de bonus défensif aux Brivistes. Un point qui leur permet de rester à la 10e place, et surtout, un point qui pourrait faire la différence à la fin. "C'est dommage, c'est à l'image de la saison", commentait l'international français, revenant sur le bonus défensif manqué à Montpellier (37-26) et la défaite concédée au Racing-Métro (22-21, un essai de Sireli Bobo en toute fin de match permet aux Francilliens de s'imposer alors que Bayonne avait dominé le match). Yoann Huget est un peu amer: "Nous sommes le Père Noël du Top 14. J'espère juste que tous ces points laissés en route ne nous coûteront pas cher à la fin". A cinq journées de terminer la saison, il est temps que Bayonne arrête de faire des cadeaux.