Pierre Mignoni - 22 octobre 2012 - Toulon - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Mignoni: "On a bien maîtrisé"

Mignoni: "On a bien maîtrisé"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/06/2012 à 12:12 -
Par Rugbyrama - Le 05/06/2012 à 12:12
Satisfait par la qualification de son équipe en finale, Pierre Mignoni l’était tout autant de la performance de ses joueurs: appliqués, intelligents, les Toulonnais ont pris l’ascendant stratégique de Clermontois ayant pris le parti de tout jouer. La pluie a finalement donné raison aux Varois.

Quel est votre premier sentiment après cette qualification pour la finale de Top 14?

Pierre MIGNONI: Heureux, évidemment. C’est la victoire de la tactique. C’est dans ce secteur qu’on les a dominé.

Quel tactique aviez-vous mis en place pour préparer ce match?

P.M: On savait qu’il ne fallait rien leur donner et malgré le déchet en touche, dans l’ensemble on était bien. J’ai aimé ce match. Les Clermontois ont certes deux situations favorables où on s’en sort bien. Mais on a bien maîtrisé. Même si cela se joue sur des détails, les joueurs ont fait ce qu’il fallait.

Un mot sur la performance de Jonny Wilkinson...

P.M: Il a été excellent tactiquement. Pendant la semaine, j’avais dit à tout le monde de le laisser tranquille, parce que je savais qu’il allait nous faire gagner. Il nous a effectivement fait gagner.

Y’a-t-il eu besoin de lui parler pendant la semaine, après son barrage raté contre le Racing-Métro?

P.M: Jonny est comme tout le monde: il a besoin de se sentir soutenu. C’est ce que tout le monde a essayé de faire. Lui maintenir notre confiance dans son rôle de buteur, mais aussi de leader. Cela a payé. Il a été excellent.

Associé à la charnière, Sébastien Tillous-Bordes a également dû vous séduire...

P.M: Comme d’habitude, il a été très bon en défense. Mais en plus, il a surtout été très propre. C’est un match quasiment-parfait. Il ne manque peut-être que cet essai, où il se fait enlever le ballon au moment d’aplatir.

Vous parliez de votre supériorité tactique: avez-vous gagné cette demi-finale là où vous aviez perdu la finale de Challenge?

P.M: C’est une certitude.

Justement, avez-vous déjà commencé à basculer sur la finale?

P.M: On leur a simplement dit de ne pas s’enflammer. Ils se le sont d’ailleurs dit entre eux. Mais surtout, il faut rester concentré. Des finales, j’en ai joué et perdu trois. Je sais à quel point y participer ne suffit pas. On va préparer ce match avec un mental de gagneur, comme aujourd’hui. Si on a cela, on a des chances de l’emporter.