Trinh-Duc - Montpellier Toulouse - Décembre 2011 - Icon Sport
 
Top 14

MHR : La route est encore longue

MHR : La route est encore longue

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/12/2011 à 14:33 -
Par Rugbyrama - Le 25/12/2011 à 14:33
La déception était énorme dans le camp de Montpellier après la lourde défaite encaissée à domicile face à Toulouse (25-45). Abattus, les joueurs ne pouvaient que constater la différence de niveau par rapport à la saison dernière. Le finaliste 2011 va devoir cravacher pour espérer se qualifier.
 

"Nous sommes tombés sur plus fort que nous. Cela s'est vu sur le terrain, cela s'est vu au score. C'est dur à expliquer. Cela va être aussi dur à digérer". François Trinh-Duc, l’ouvreur international de Montpellier a du mal à cacher sa tristesse après la déroute de son équipe à domicile face au leader toulousain (45-25). Hagard, le regard dans le vide, il se remémore la démonstration du champion de France. Et ce constat d’impuissance face à une machine haut-garonnaise impressionnante lorsqu’elle se met en route. Dominé en conquête, battu dans l’engagement, bousculé dans les duels, le MHR a raté son match. Et notamment sa première période au bout de laquelle le débours de vingt unités à la pause semblait insurmontable. Trinh-Duc, lucide, soulignait les errements de ses partenaires sur le plan de la discipline. "On ne peut rivaliser en prenant deux avertissements et pas mal de pénalités. Quand tout va mal, quand on subit tous les impacts, c'est dur à expliquer."

"S’en servir pour la suite"

Les esprits semblent sévèrement marqués après ce revers. Trinh-Duc, toujours, confirme : "On prend un coup derrière la tête avec ce match". D’autant plus que le MHR, après un début de saison raté, semblait avoir retrouvé tout son allant en championnat. Restant sur trois succès de rang (Clermont, Lyon, Biarritz), il voulait confirmer afin de recoller au wagon des qualifiables. Et dans un coin de leur tête, les Héraultais souhaitaient prendre leur revanche par rapport à la finale de Top 14 perdue en mai dernier. Il n’en fut rien.

Pas le temps de tergiverser toutefois. La trêve de Noël s’avère être courte. Trinh-Duc tente de positiver : "Il va falloir s'en servir pour la suite du championnat qui est encore long. On apprend petit à petit après un début de saison difficile. Le match du Racing va arriver vite". Justement, il est dans une semaine. Et cette réception du club francilien va constituer un tournant dans la saison du MHR. Actuellement huitième au classement, le club héraultais accuse sept points de retard sur le Racing, dernier qualifiable pour le moment. "Il va falloir montrer un autre visage après ce match très dur. Pour le maillot, pour le public", souligne Trinh-Duc. Si la route est encore longue, une réaction parait urgente.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×