Marcel Martin - Septembre 2009 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Marcel Martin répond à Mourad Boudjellal

Marcel Martin répond à Mourad Boudjellal

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 11/06/2012 à 17:30 -
Par Rugbyrama - Le 11/06/2012 à 17:30
Après les attaques du président de Toulon, Mourad Boudjellal, qui dénonçait samedi soir un rugby français aux acteurs vieillissants, Marcel Martin, membre de la Commission mixte d'extention de la FFR et de la LNR , a tenu à réagir ce lundi dans les colonnes de Midi Olympique...

Samedi, dans les minutes qui ont suivi la défaite de son équipe en finale du Top 14 contre Toulouse, Mourad Boudjellal, le président de Toulon, a vivement critiqué les différents acteurs du rugby. Sans jamais citer d’instance ou de personnes, l’homme fort du RCT a toutefois clairement visé la commission mixte d'extension de la FFR et de la LNR. Réunie vendredi, celle-ci a refusé de revenir sur la décision de la Commission de discipline de l'ERC de suspendre le pilier Carl Hayman pour quatre semaines en raison d'un carton jaune récolté pour un plaquage dangereux en finale de Challenge, malgré les deux vices de procédure présentés par le club varois. Ce qui a donc privé le All Black de finale du championnat. "L'accusation (NDLR: l'ERC) n'avait pas de preuve. On a donc demandé à l'accusation de fournir des preuves. Mais en attendant, on a pénalisé la défense. En droit, ça ne peut pas exister, a d'abord fustigé Boudjellal. Comment peut-on accepter dans le rugby français que trois cartons rouges aient joué dès le match suivant alors qu'un carton jaune ne joue pas les quatre suivants ?"

Boudjellal: "Ils sont vieux, ils se liquéfient pour certains"

Puis le président du RCT s'en est directement pris aux dirigeants du rugby hexagonal: "Mon arrivée dans le rugby est un choix, contrairement à d'autres qui étaient formatés pour ça (...), qui ont gravi des échelons en ayant un langage consensuel, en ne dérangeant pas les choses. J'entends des présidents qui disent, "pourquoi il est sur le terrain ?" Je vais te le dire, pourquoi je suis sur le terrain: parce que je mets du pognon ! Essayez d'investir autant que ce que j'ai fait et vous pourrez jugez mes attitudes, ma façon de parler, mes émotions". Et de pointer un univers aux responsables vieillissants: "Le monde a changé. Déjà le minitel, c'est hyper moderne pour eux, ils sont largués ! Il faut laisser s'élever les nouvelles générations. Ils sont vieux, ils s'accrochent, ils se liquéfient presque pour certains. Ils vont rester et nous emmerder jusqu'à quand ? (...) Voilà ce que je pense du monde du rugby !"

Martin: "L'art de vouloir faire porter aux autres ses erreurs"

Marcel Martin, l'ancien président de Biarritz aujourd'hui membre de la commission d’extension des règlements, s'est senti attaqué dans les propos de Boudjellal. Il a ainsi tenu à réagir dès ce lundi dans les colonnes de Midi Olympique: "Mourad Boudjellal a l’art de vouloir faire porter aux autres ses propres erreurs. Est-il venu, aux côtés de son joueur et de ses avocats, défendre la cause du RCT devant les instances ? Non. Hayman a-t-il joué les matchs éliminatoires? Non. Toulon a-t-il fait appel de la sanction infligée par l’ERC ? Non. Cela revient à dire que la sanction était acceptée. Dès lors, nous n’avions pas d’autres solutions que de demander à l’ERC un complément d’information. Les droits de la défense ont été respectés et la démarche des Toulonnais ne pouvait aboutir en l’état. Désolé, mais Monsieur Boudjellal n’a pas traité ce dossier dans tous les intérêts de Toulon".

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication