Enrico JANUARIE - 09.09.2011 - Lyon - Icon Sport
 
Top 14

Lyon n'est plus relégable

Lyon n'est plus relégable

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/01/2012 à 16:45 -
Par Rugbyrama - Le 28/01/2012 à 16:45
Enorme nouvelle pour le promu lyonnais qui n'est plus en position de relégable après sa victoire logique face à Agen (19-11). Dominateurs dans le jeu et en conquête, les coéquipiers de Januarie, excellent dans l'animation, ont su prendre le dessus sur des Agenais maladroits qui repartent bredouilles
 

Le Lou n’est plus en position de relégable ! Avec le lourd revers de Bayonne à Toulon (50-10) et la défaite de Biarritz à Castres (29-23) - conjuguée à sa victoire face à Agen (19-11), Lyon délaisse sa quatorzième place et se retrouve douzième du Top 14. Mission accomplie pour les hommes de Raphaël Saint-André. A partir de ce samedi, et jusqu’à la fin de la saison, les Lyonnais ont sept matches à la maison. Autant de points à engranger pour espérer se maintenir en Top 14. Et ce parcours "survie" a bien commencé.

Il régnait une certaine ambiance de Pro D2, ce samedi après-midi, du côté du Matmut-Stadium. Une pelouse ravagée par les points de rencontres des avants lyonnais et agenais. Un jeu très limité de la part des deux équipes, et surtout, énormément de fautes de mains. En somme, un match compliqué à gérer où l’indiscipline devenait la clé de la rencontre. A ce petit jeu là, les Lyonnais ont été les meilleurs. Emmenés par un Ricky Januarie de gala, les Rhôdaniens ont dominé tout le match et s’imposent sur un score qui aurait pu être plus lourd. Romain Loursac, le buteur, a enchaîné trois échecs face aux perches. Agen a été pénalisé à de nombreuses reprises en mêlée, concassé par un pack lyonnais dominateur et conquérant.

Januarie et Koyamaibole au top

L’essai lyonnais, inscrit en première période, est à mettre à l’actif du troisième ligne centre Sisaro Koyamaibole, lui aussi monstrueux d’un bout à l’autre de la partie. Après plusieurs temps de jeu, le demi de mêlée sud-africain Januarie jugeait bon de partir au ras, avant de servir son numéro huit, lancé à deux mètres de la ligne d’en-but. Après un rapide coup d’œil à la vidéo, l’essai était naturellement validé. Et transformé (10-6, 36ème). A la pause, le Lou était devant.

Face au soleil lors du deuxième acte, les Lyonnais pouvaient craindre les coups de pied bien placés et hauts dans le ciel de la part des Agenais. Il n’en fut rien. Tout simplement car le SUALG a continuellement été privé de ballon. Lyon a gardé la maitrise du jeu, sans forcément rendre une copie offensivement alléchante. Là n’était pas le but. Le score en poche, les partenaires de Januarie ont géré la fin de match, profitant des approximations de l’adversaire agenais. L’essai tardif de Tian, bien servi au pied par Pelesasa (79ème, 19-11) ne changeait rien. L’arrière agenais ratait même la transformation, et du même coup le bonus défensif. Les Lyonnais ont réalisé une belle opération aujourd’hui, confirmant encore une fois qu’il ne faut pas les condamner trop tôt. Ne reste plus qu’à confirmer dans quinze jours face à un concurrent direct, Brive.

 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication