Top 14

Lyon, beau joueur

Avec dix points de retard sur Perpignan, virtuellement premier club sauvé des eaux, et malgré une relégation en Pro D2 qui se fait plus précise chaque week-end, le Lou a livré une superbe prestation face Bordeaux. De quoi nourrir un peu plus les regrets d’une saison jouée avec le frein à main.

 
Lyon, beau joueur - Rugby - Top 14Icon Sport
 

La théorie d’une pression négative ayant réduit, cette saison, la concrétisation du potentiel lyonnais à simple poussière n’a fait que prendre de la cuisse, ce week-end après la victoire du Lou face à Bordeaux (24-13). Après sa défaite face à Biarritz, la semaine dernière, Raphaël Saint-André n’y allait pas par quatre chemins. "C’est mort!". Voilà qui avait le mérite d’être clair. Une issue quasi-ancrée qui a eu un tout autre mérite: celui de libérer les Lyonnais, jamais ridicules dans le combat mais qui laissaient trop l’impression de jouer bridés, inhibés. Même si, il faut le dire, les circonstances ne les ont pas toujours aidé. "Le LOU est au niveau du Top 14, nous le savons mais cela n'a pas souvent tourné pour nous durant cette saison avec de nombreux blessés auxquels s'ajoutent encore deux joueurs (Loursac et Guillamon, N.D.L.R.), victimes d'une entorse acromio-claviculaire" regrette Raphaël Saint-André. "Nous avons su gérer nos temps faibles, sans prendre de points dans ces moments-là, marquer lorsque nous avions un peu de domination. Nous avons livré un match équilibré".

Une bonne nouvelle pour le club rhodanien qui, malgré une première année délicate en Top 14, prouve qu’il a les armes pour traverser l’épreuve de la re-descente. Surtout, les Lyonnais sont bien décidés à jouer le jeu jusqu’au bout. "Je salue le courage des joueurs qui dans la difficulté n'ont pas lâché. Le LOU ne lâche pas".

"Nous pouvons encore terminer 12e"

Si elle ne change effectivement pas grand chose au sort des Lyonnais qui, sauf miracle, retrouveront le Pro D2 l’an prochain, la rencontre contre Bordeaux, samedi, a au moins eu le mérite de renouveler l’air pesant qui stagnait depuis plusieurs semaines au dessus du Matmut stadium. "Cette victoire fait du bien car cela faisait un mois et demi, deux mois que c'était dur. Je suis super heureux pour les joueurs" savourait Xavier Sadourny après la rencontre. "Je sais que les joueurs sont fatigués, cela se sent. Ils mettent tout ce qu'ils ont mais il ne reste pas grand chose physiquement après avoir bataillé toute la saison, et l'apport de joueurs plus frais comme Eric Tomamichel ou Jean Sousa nous fait du bien. La 13e place? Oui mais je n'y pense pas, je n'aime pas en parler, je suis un compétiteur. Je ne souhaite pas le malheur des autres. Dire 13e, c'est attendre que quelqu'un chute financièrement. Nous avons ce que nous méritons. Je n'en parle pas aux joueurs. Mathématiquement, nous pouvons encore terminer 12e". C’est dit. Lyon se battra.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |