Guy Noves et Jean Baptiste Ellisalde - toulouse castres - 2 juin 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Les petites phrases du week-end

Les petites phrases du week-end

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 03/06/2012 à 20:29 -
Par Rugbyrama - Le 03/06/2012 à 20:29
Le week-end a été riche en émotion et en déclarations d'après-match. Retrouvez les phrases les plus marquantes des demi-finales de Top 14.

Samedi, après-match Toulouse-Castres

Thierry Dusautoir (capitaine du Stade Toulousain): "C'est vraiment génial d'être en finale pour la deuxième année consécutive. J'espère qu'on sera à la hauteur. Il faut féliciter notamment Luke (McAlister, auteur de 18 points) pour son grand match et son efficacité".

Laurent Labit (entraîneur de Castres): "On va essayer de se servir une fois de plus de cette expérience avec le groupe, avec les jeunes joueurs qu'on avait sur le terrain, et de repartir la saison prochaine avec des choses que l'on savait avant ce match, à savoir que sur un match de phase finale, il faut être efficace et on ne l'a pas été".

Romain Teulet (arrière de Castres): "Sans qu'ils (les Toulousain) fassent un grand match, quand ils ont eu des occasions, ils ont su les concrétiser. C'est frustrant car on se rend bien compte qu'il ne nous manque pas grand-chose, mais qu'il nous manque l'essentiel".

Yann David (centre de Toulouse): "On savait très bien que Castres allait tenter d'imposer sa force physique. On a répondu présent mais ils ont tenu le match de bout en bout et on a dû serrer les dents. On est content mais on sait qu'il nous reste du travail avant la finale."

Dimanche, après-match de Clermont-Toulon

Vern Cotter (entraîneur de Clermont): " Je pense que Toulon a très bien défendu. Nous, on voulait aller marquer trop vite, on a trop précipité les choses. On sentait qu'il y a une brèche, une demi-brèche pour pouvoir marquer mais à chaque fois on n'a pas pu garder le ballon".

Alexis Palisson (trois-quarts aile de Toulon): "Je pensais sincèrement que Morgan (Parra) avait la distance, je l'ai vu souvent à l'entraînement réussir. Ils ont peut-être voulu trop jouer".

Benjamin Kayser (talonneur de Clermont): "On n'a pas réussi à mettre notre jeu en place. Toulon a été pragmatique et efficace. Les conditions en seconde mi-temps ne nous ont pas aidés et cette coupure (trois semaines, ndlr) nous a peut-être fait perdre quelques automatismes. Il va falloir digérer cette deuxième désillusion (après la demi-finale perdue en H Cup contre le Leinster, ndlr)"

Juan Martin Fernandez-Lobbe (troisième ligne de Toulon): "On a bossé 51 semaines pour en arriver là. On est évidemment très content. La demi-finale s'est jouée à peu, mais on a montré qu'on était capable. Maintenant, on va se reposer pour retrouver nos jambes parce qu'on sait que ce sera très dur avec des joueurs extraordinaires en face. Aujourd'hui ça s'est joué à pas grand-chose".

Aubin Hueber (ancien joueur et entraîneur de Toulon): "Ça me donne des frissons, mes poils sont dressés. Ça fait 20 ans que Toulon attend ça, j'étais joueur et c'est un vrai bonheur. On va en finale, maintenant on doit la gagner. C'est la victoire d'un groupe qui a travaillé depuis trois, quatre ans et c'est une belle récompense pour Mourad Boujellal".

Sur la finale Toulouse-Toulon

Guy Novès (manager de Toulouse) : "On va forcément préparer différemment ce match contre Toulon. Nous devrons nous adapter stratégiquement. On s'attend à un match compliqué. Pour moi, il n'y a pas de favori (…) Le sort a choisi Toulon. Ils ont été valeureux"

Alexis Palisson (ailier de Toulon) : « C'est encore un gros morceau, une énorme montagne à gravir, mais on a vu que sur un match on était capable de battre les meilleurs. On ne part encore une fois pas favori, face au champion de France en titre, mais on va tout donner, sachant que, quoi qu'il arrive, ce sera les vacances pour tout le monde".