Romain Teulet - 25.05.2012 - Castres / Montpellier - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Teulet: "La confrérie des botteurs se retrouve"

Teulet: "La confrérie des botteurs se retrouve"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/07/2012 à 10:06 -
Par Rugbyrama - Le 05/07/2012 à 10:06
Ce vendredi à Boulazac se déroulera le trophée des botteurs. Une manifestation inédite en France qui réunira de nombreux joueurs du Top 14. Le but étant de mettre à l’honneur le jeu au pied. Romain Teulet, l’arrière du CO et organisateur, explique les caractéristiques de l’événement.

Quel est le principe du trophée des botteurs?

Romain TEULET: Il ne s’agit pas d’un concours de tirs au but. Toute la panoplie du jeu au pied est mise en avant à travers un parcours que nous avons élaboré avec Pascal Connangle l’initiateur, et moi-même. Nous avons fait un itinéraire initial avec huit ateliers où les botteurs s’affronteront sous forme de duels chronométrés. Il y aura dix joueurs: une équipe française et une étrangère. Il va y avoir des face à face. Les meilleurs participeront ensuite aux phases finales.

Comment vous est venue l’idée d’organiser un événement mettant à l’honneur les botteurs?

R.T.: Pascal Connangle avait cette idée de mettre en avant les botteurs du Top 14 à travers un concours. Il ne savait pas comment. Il y a deux ans il m’a appelé et m’a expliqué le projet. Un concours de buts aurait été rébarbatif. Il fallait une compétition où l’on puisse mettre en lumière toutes les spécificités du botteur. Tout ce qu’on peut retrouver dans un match à travers des coups de pieds rasant, des chandelles, des passes au pied pour les ailiers, des pénaltouches. Nous nous rendons compte que le jeu au pied est une sacrée belle arme offensive.

Quel a été votre rôle au sein de l’organisation?

R.T.: Je me suis occupé de la partie technique, de rendre si possible le projet crédible. C'est-à-dire de façonner le parcours et puis de contacter les botteurs en fonction de mes connaissances. Il s’agit vraiment d’une compétition. Cela reste tout de même ludique, nous espérons qu’en salle avec tout ce que cela apporte en terme de son, de lumière, d’animation qu’on puisse retrouver en toute humilité une ambiance comme celle des concours de dunks qui se font aux Etats-Unis. C’est une toute nouvelle idée, la FFR et la LNR nous ont d’ailleurs soutenus.

Pourquoi avoir choisi d’organiser l’événement en salle et plus précisément à Boulazac?

R.T.: Cela sort du cadre du terrain et puis cela engendre pas mal de choses notamment au niveau de l’ambiance. C’est renfermer donc c’est totalement différent. Nous avions aussi l’opportunité de rester en Dordogne dans mon berceau. Il s’agit vraiment d’une idée née dans cette région. Nous voulions donc que pour la première édition cela se fasse ici. Il faut savoir aussi qu’il y aura une sélection de jeunes. Un concours leur sera destiné en lever de rideau. Leur finale se déroulera avant celle des pros. Si par la suite ce trophée prend de l’ampleur nous aimerions vraiment donner une chance au milieu amateur pour des sélections. Les qualifiés pourraient ensuite participer à la finale avec les botteurs de Top 14. Cela serait un formidable coup de projecteur pour le monde amateur.

Justement, avez-vous une réelle volonté d’ancrer l’événement dans le paysage rugbystique français?

R.T.: Nous aimerions. Nous voulons la rendre attractive et fidéliser le public si le succès est au rendez-vous. Il va y avoir du rythme, du tempo tout en restant festif. C’est un peu la confrérie des buteurs-botteurs qui se retrouve. Je tiens à préciser que chacun d’entre eux joue pour une association caritative ou humanitaire. Nous voulions les mettre en avant. Dix seront représentées et toutes gagneront de l’argent.


Les équipes:
La sélection française: Pierre Bernard (Castres), David Skrela (Clermont), Jonathan Wisniewski (Racing Métro), Jérome Porical (Stade français), Romain Teulet (Castres).
Sélection internationale: Heini Adams (Bordeaux-Bègles), Gerard Fraser (Bordeaux-Bègles), Conrad Barnard (Agen), Silvere Tian (Agen), Brock James (Clermont).
Info pratique:
Au Palio de Boulazac, ce vendredi à partir de 18 heures. À 20 heures, début de la compétition avec les joueurs de Top 14.
Tarifs:
24 euros et 12 euros pour les moins de 12 ans.