Top 14

Le Top 5 des déclarations de la saison de Top 14

Rugbyrama vous propose le Top 5 des déclarations les plus marquantes de la saison passée en Top 14. Vulgaires parfois, cinglantes, ironiques ou émues, retour sur ces petites phrases au fort retentissement en 5 dates.

 
Le Top 5 des déclarations - Rugby - Top 14Icon Sport
 

1) "J'ai connu ma première sodomie arbitrale contre Clermont en demi-finale. Je viens de connaître ma deuxième ce soir. Je n'aime pas ça"

Mourad Boudjellal, Président du RC Toulon. Au petit jeu de fustiger l’arbitrage, Mourad Boudjellal et son langage fleuri ont détonné. Déjà courroucé par la demie contre Clermont en 2010, il n’a pas non plus supporté la défaite au Michelin en janvier dernier.

2) "Je leur ai dit ce que je pensais d'eux, à savoir que c'était une bande de sales gosses individualistes, désobéissants, égoïstes parfois, toujours à se plaindre, toujours à râler, qu'ils me les cassaient depuis quatre ans"

Marc Lièvremont, sélectionneur du XV de France. Le Moustachu d’alors mécontent après la victoire en demi-finale de Coupe du monde face au pays de Galles. Malgré l'interdiction formelle du staff, certains tricolores décident tout de même de sortir célébrer la qualification en finale.

3) "Il y a plus d'argent dans les propositions émanant de France. Mais c'est de l'argent stupide. ça ne fait pas tout, il y a d'autres choses à penser."

Adam Jones, pilier des Ospreys. Très courtisé, l’international gallois a préféré prolonger aux Ospreys. Non sans avoir tancé le Top 14 et ses ressources financières.

4) "C’est la fin d’une aventure, mais aussi d’un long supplice car je n’étais plus heureux, plus épanoui en tant que joueur ces derniers mois. La cause ? Le sportif, le terrain, mon incompréhension et la communication qui ne passait plus avec Pierre Berbizier."

Sébastien Chabal, à la suite de son départ du Racing Metro. En désaccord avec son entraîneur, "Caveman" décide de demander à Jacky Lorenzetti la rupture à l'amiable de son contrat avec le club francilien.

5) "La publicité faite au Top 14 est assez ridicule. Autant faire un deuxième championnat de France Reichel. Comment voulez-vous voir de bons matchs quand vous avez autant d’absents ? C’est une parodie de championnat !"

Fabien Galthié, entraîneur de Montpellier. La saison des doublons ! Coupe du monde et couac du France-Irlande du Stade de France obligent, les formations du Top 14 n’ont pas eu trop le loisir d’aligner leurs internationaux. Galthié, comme d’autres, se sont insurgés. Le Stade toulousain a eu jusqu’à 12 sélectionnés (sur 30 joueurs) pour le Tournoi des VI Nations. Record en la matière.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |