Top 14

Le Stade français plein gaz au Mans

Le Stade français reçoit ce samedi Agen, un concurrent direct dans la course à la qualification alors qu’il a perdu, voilà deux journées, sa sixième place. Dans un stade du Mans qui sera entièrement acquis à leur cause, les soldats roses ne doivent pas laisser passer l’occasion de se replacer.

 
Le Stade français au Mans - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Le Stade français n’est plus, depuis deux journées, en position de qualifiable. Ce n’était pas arrivé depuis la douzième journée soit le … 2 décembre. Les pensionnaires de Charléty pointent à deux points du Racing, tandis qu’Agen, leur adversaire du jour, n’est qu’à trois longueurs derrière. La faute à un flottement qui aura duré tout le mois de février (entre le 27 janvier et le 3 mars pour être précis) les Parisiens ont encaissé trois défaites et un nul. Certes, le programme était relevé : trois déplacements composait ce menu.

Et pour ne rien arranger, le vestiaire a clairement manifesté son désaccord avec les méthodes du Michael Cheika. Cette crise s’est encore prolongée, puisque les dernière secousses ont précipité le départ du technicien de la défense, Chris Whitaker. Toujours est-il qu’en trois matchs, les Parisiens n’ont ramené que trois points de ces quatre voyages, et concédé beaucoup de terrain sur leurs poursuivants. De mauvaise augure quand on sait le programme chargé des Parisiens en cette fin de saison : venue de Toulouse, déplacement à Clermont, réception de Perpignan, derby parisien au Racing, et enfin déplacement à Biarritz.

Avec les internationaux et... George Smith ?

Le Stade français n’a plus le temps d’attendre, et doit reprendre sa marche en avant vers les phases finales. Cette marche, les Parisiens l’ont déjà reprise : lors de la dernière journée, les soldats roses n’ont pas fait de détails face aux Lyonnais de leur ancien coéquipier Arnaud Marchois, en empochant le bonus offensif (40-19). Mais attention. Car l’équipe qui s’avance est ambitieuse à l’extérieur. Le SU Agen compte dans ses rangs le meilleur réalisateur du Top 14, qui totalise pour l’heure 213 points. Surtout, cette équipe agenaise se déplace sans complexe : ainsi, huit de ses vingt essais inscrits l’ont été loin d’Armandie. Méfiance, donc.

Pour venir à bout de la meute agenaise, Michael Cheika pourra compter sur le retour de ses internationaux. Préservés en début de semaine, Sergio Parisse, Julien Dupuy et Dimitri Szarzewski tiendront bien leur place. Quant à David Attoub, Tom Palmer et Pascal Papé, ils se sont entraînés normalement toute la semaine. Surtout, tout ce beau petit monde pourra compter sur un renfort de poids : un public qui, malgré les deux heures de route nécessaires pour rejoindre le MMArena du Mans, sera présent en masse. A quelques jours du match, 24 000 des 25 000 places ont été vendues. Les Parisiens pourront ainsi re-goûter au plaisir d’évoluer dans un stade chauffé à blanc. Le tableau n’est pas loin d’être idyllique : et si ce dernier était encore embelli de la nouvelle étoile du Stade français, le Wallaby George Smith ? L’infatigable troisième ligne est arrivé dans la capitale ce mercredi en tant que joker médical de Lei Tomiki. Michael Cheika osera t-il sortir sa nouvelle pépite ?

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |